L'inflation allemande ralentit, l'UE devrait suivre

par Brian Rohan

Partager

BERLIN (Reuters) - La hausse des prix a décéléré en août en Allemagne, montrent les statistiques publiées vendredi, ce qui suggère que les pressions inflationnistes dans l'ensemble de la zone euro pourraient être en train de diminuer.

Les revendications salariales élevées des syndicats allemands risquent cependant de contrecarrer cette évolution dans la première économie d'Europe.

Le taux d'inflation en rythme annuel en Allemagne est revenu à 1,0% contre 1,2% en juillet, selon la première estimation de l'Office fédéral des statistiques, sur la base des données de six Länder.

Ce ralentissement, conforme aux attentes des économistes interrogés la semaine dernière par Reuters, est dû principalement à la baisse des prix du gaz et du chauffage. Mais l'inflation de base, qui exclut les éléments volatils comme les carburants, reste elle aussi contenue.

L'évolution de l'inflation allemande fournit un argument supplémentaire à la Banque centrale européenne pour maintenir sa politique monétaire actuelle ultra-accommodante.

"L'inflation allemande pourrait être proche de zéro en fin d'année", estime Jennifer McKeown, économiste de Capital Economics. "(Les) perspectives d'inflation bénignes constituent une raison supplémentaire pour que la BCE laisse ses taux d'intérêt inchangés pendant un bon moment."

Les pressions inflationnistes pourraient toutefois être nourries par la hausse des salaires au cours des prochains mois: le syndicat IG Metall a en effet annoncé vendredi qu'il réclamerait 6% d'augmentation pour quelque 85.000 salariés du secteur sidérurgique de l'ouest du pays lors des négociations qui doivent débuter dans quelques jours.

Après la période de modération salariale facilitée par la récession de l'an dernier, le retour à une croissance soutenue (2,2% au deuxième trimestre, 3% attendu sur l'ensemble de cette année) pourrait favoriser une multiplication de ce type de revendications.

Les économistes soulignent pour l'instant que l'inflation de base en Allemagne reste faible.

"Nous prévoyons que le taux d'inflation de base restera orienté sur une tendance de baisse modérée pendant une période considérable", dit Aline Schuiling, analyste d'ABN AMRO. "Cependant, nous voyons les prix de l'alimentation, de l'énergie et d'autres matières premières s'orienter à la hausse."

La première estimation de l'inflation dans l'ensemble de la zone euro est attendue mardi prochain. Les économistes l'attendent en moyenne à 1,6% sur un an, contre 1,7% en juillet.

Calculée aux normes harmonisées européennes (IPCH), l'inflation allemande ressort inchangée en août par rapport à juillet et à +0,9% sur un an. En juillet, elle avait crû de 0,3% par rapport à juin et de 1,2% sur un an.

Les chiffres définitifs et détaillés de l'inflation en Allemagne seront publiés le 9 septembre.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Marc Angrand pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS