Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'industrie sucrière face aux excédents

Gaëlle Fleitour , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

L'industrie sucrière face aux excédents
L’usine Tereos d’Origny-Sainte-Benoite (Aisne) reçoit chaque jour près de 20?000 tonnes de betteraves.

Si la France est la première productrice mondiale de sucre de betterave, elle le doit à l’empereur Napoléon Ier. Le blocus continental empêchant l’importation de sucre de canne, il initia à partir de 1811 la culture de la betterave sucrière dans le Nord. Depuis début septembre, nuit et jour, sur les routes de l’Aisne, de l’Oise, de la Somme, de la Marne…, des hordes de camions ramassent les betteraves pour alimenter les sucreries qui tournent à plein régime. Cette année, la campagne a débuté deux semaines plus tôt que d’habitude. La faute à l’« après-quota ». Contingenté depuis cinquante ans, le marché européen du sucre est libéralisé depuis le 1er octobre et les industriels autorisés à produire plus [lire l’encadré page suivante]. La bataille industrielle fait rage dans la patrie de Tereos, numéro trois mondial du sucre (4,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2016, connu pour sa marque Beghin Say), et Cristal Union, quatrième acteur européen (2,5 milliards[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle