Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

L'industrie pharmaceutique n'a pas le moral

Publié le

Analyse

L'industrie pharmaceutique n'a pas le moral © PASCAL GUITTET/« L’U.N. »

Le cahier de doléances est toujours le même. à l’occasion du G 5 santé, un cercle de réflexion qui rassemble les dirigeants des principales entreprises françaises de santé, les laboratoires ont rappelé leurs craintes.

Le Conseil stratégique des industries de santé (CSIS) de juillet dernier avait été l’occasion pour le Premier ministre Édouard Philippe de dévoiler une série de mesures pour relancer la croissance dans le secteur, comme simplifier les procédures et réduire les délais de mise sur le marché des médicaments. Des mesures oubliées à l’heure où le Projet de loi de finances de la Sécurité sociale (PLFSS) 2019 est en discussions ?

Yves L’Épine, le président du G 5 et directeur général du groupe Guerbet, note " des incohérences entre les visions ambitieuses, portées par le CSIS de juillet, et les décisions concrètes du PLFSS 2019 ". En dix ans, la France est passée du premier pays producteur de médicaments en Europe à la quatrième place. Sur les 282 médicaments autorisés par l’Agence européenne du médicament, seuls 21 sont produits en France, contre 86 en Allemagne, 68 au Royaume-Uni et 39 en Irlande selon les chiffres du Leem, le principal syndicat des industries pharmaceutiques.

Côté salariés, là aussi, le moral est en berne. Isabelle Fréret, représentante CFE-CGC de la branche industrie pharmaceutique, s’inquiète du sort des plus petits laboratoires, écrasés par le poids des plus puissants. " Plus ça va et plus les gros médicaments innovants, comme ceux contre l’hépatite C, compressent le marché. Les autres deviennent de moins en moins importants. De notre côté, en usine, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) nous met de plus en plus de pression pour fabriquer à des standards très hauts. " Reste à savoir de quoi sera exactement fait le PLFSS 2019.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle