L'industrie nautique va recruter dans la Marine Nationale

Partager

Lors des fêtes maritimes de Brest 2008, la Fédération des industries nautiques (FIN) a signé avec la Marine Nationale une convention pour la reconversion des marins. Ainsi, près de 10 % des places en formation agrées par la FIN seront réservées, dès septembre 2008, aux jeunes retraités de la Marine.

« La démarche a été nourrie par les multiples convergences entre les deux partenaires : la cohérence des univers maritime et fluvial, la convergence des métiers et la cohérence territoriale, les marins et les sites de production du nautisme étant implantés dans les mêmes régions, plutôt sur la côte Atlantique », explique Philippe Fourrier, délégué général de la FIN.

Autre argument de poids : d'un côté, près de 3 500 marins quittent chaque année les rangs de la Marine avec un âge moyen de 31 ans et des compétences recherchées, de l'autre, les industriels du nautisme recrutent à tour de bras et sont parfois confrontés à une pénurie de main d'œuvre sur certains métiers, notamment dans la stratification, les matières composites, la mécanique et l'électronique. En outre, 22 % des salariés du secteur ont plus de 55 ans. La FIN a d'ailleurs mené plusieurs campagnes de promotion sur les métiers et les formations du nautisme.

Leader mondial des bateaux à voile et des pneumatiques, avec notamment les groupes Bénéteau, Dufour, Fountaine-Pajot et Zodiac, l'industrie nautique française, qui est très peu touchée par les délocalisations, est en plein essor. De 300 millions d'euros au milieu des années 1990, le chiffre d'affaires du secteur avoisine un milliard d'euros aujourd'hui, dont plus de 65 % est réalisé à l'export. Les 800 entreprises du nautisme ont créé 10 000 emplois depuis 2000 et comptent actuellement 45 000 salariés, dont 11 000 en production.

Matthieu Maury

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS