L’industrie marocaine devrait progresser de 2,6% au premier trimestre

Le Haut-Commissariat au plan du Maroc prévoit une légère accélération de la croissance dans l’industrie, mais le BTP et le secteur minier resteront en terrain négatif.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’industrie marocaine devrait progresser de 2,6% au premier trimestre

Dans sa dernière analyse complète de la conjoncture, le Haut Commissariat au plan, l’instance d’analyse économique du Maroc, indépendante du gouvernement s’attend à une croissance de la valeur ajoutée de l’industrie de 2,6% au premier trimestre 2013 en rythme annuel. Celle-ci est estimée à 2,3% sur la dernière période de 2012, indiquant donc une légère tendance à la reprise. Concernant le seul segment des Industries Métallurgiques, Mécaniques, Électriques et Électroniques (IMME), la hausse estimée, elle aussi, à 2,6%, au premier trimestre 2013 succédera au 1,8% de progression du trimestre précédent, marquant donc une inflexion plus nette.

"La bonne performance des industries automobiles"

Selon le HCP, "Cette amélioration incombe, notamment, à la bonne performance des industries de l’automobile. Les autres industries, telles que les composants électroniques, les fils et câbles pour l’électricité, pourraient connaître des baisses de leurs exportations". Par ailleurs, le dynamisme du secteur minier (essentiellement les phosphates) va s’afficher nettement en retrait. Après un début de reprise au second semestre 2012, ce secteur devrait voir sa valeur ajoutée reculer de 3,7% au premier trimestre 2013. Quant au BTP, que ce soit en termes de croissance ou d’emploi, ses indicateurs s’inscriront selon le HCP, eux-aussi à la baisse début 2013.

Pierre-Olivier Rouaud

Retrouvez l’intégralité de cette note sur le site du le Haut-Commissariat au plan

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS