L'industrie manufacturière face aux défis du numérique

L'industrie du futur, ou 4e (r)évolution industrielle, réclame de profonds changements chez les industriels français, passant par la modernisation des outils de production.

Partager
L'industrie manufacturière face aux défis du numérique

Pour gagner en compétitivité, Siemens propose aux industriels un panel de solutions basées sur son portfolio couvrant les aspects logiciel, matériel ainsi que les services associés. Véronique Paris, responsable marketing chez Siemens France, pour les produits d'automatisme, nous détaille l’une d’entre elles.

L'industrie manufacturière se doit de relever trois types de défis :

  • Des délais de mise sur le marché plus courts : les industriels sont confrontés constamment à des produits et des machines de production de plus en plus sophistiqués. Parallèlement, les clients réclament des produits disponibles dans des délais toujours plus courts. Une situation qui paraît paradoxale, et qui trouve des réponses dans cette nouvelle Industrie.
  • Une grande flexibilité : les consommateurs d’aujourd’hui exigent des produits personnalisés, en découlent des productions en séries courtes. Nos industriels doivent gérer des marchés volatiles dans des laps de temps record. Ils ont donc besoin d'outils de production modernes et hautement flexibles.
  • Une efficacité optimale : elle se décline au niveau de l’optimisation des ressources ou encore de la performance énergétique, dans un contexte d’environnement durable.

Interaction entre virtuel et réel

Parmi les solutions de Siemens, l’une d’elles s'adresse spécifiquement aux constructeurs de machines et permet des échanges entre le prototype virtuel et les automates réels.

Son intérêt est de vérifier simultanément le comportement de la machine virtuelle et de l’automatisme. Elle permet aux bureaux d’études mécaniques et d’automatismes de modifier rapidement et facilement des données numériques, abandonnant le classique mode de travail séquentiel au profit du travail collaboratif.

Il en résulte une mise en service rapide de la machine réelle, l’essentiel des tests ayant été réalisés en virtuel, sans compter tous les autres avantages du numérique (flexibilité des modèles, partage en live meeting, outil de formation virtuel, trésorerie préservée car pas d’achat de matériel immédiat…).

Cette solution emploie le logiciel NX/MCD qui utilise les fichiers 3D issus du bureau d'études mécaniques, pour définir le comportement dynamique de la machine. Elle dispose aussi de l’outil de simulation SIMIT et de son boîtier d'interface reliant la machine virtuelle aux automates de nouvelle génération. Le logiciel TIA Portal permet, quant à lui, de programmer les produits d’automatisme.

Sur l'ensemble du cycle de vie

Siemens propose aussi des solutions « globales », prenant en compte l'intégralité du cycle de vie du produit ou équipement. En amont, le groupe suggère un outil de simulation d'une ligne complète, permettant d’évaluer le taux d'utilisation des ressources ainsi que les performances énergétiques de la future ligne.

En exploitation, Siemens fournit des solutions utilisant des connexions sécurisées, permettant un accès distant aux machines et un transfert de données en toute sécurité. De plus, l’accès aux serveurs web des produits d’automatisme permet un contrôle et une surveillance aisée au travers des technologies web (smartphones, tablettes…).

En phase de production, des solutions logicielles permettent de piloter de façon optimale toutes les opérations de fabrication, pour en améliorer l’efficacité opérationnelle et là encore réduire les délais de mise sur le marché (planification, ordonnancement, indicateurs de performance…).

Pour Véronique Paris, « ce panel de solutions pourra rendre plus compétitives les petites et moyennes entreprises, en route vers l’industrie du futur ».

Ce contenu vous est proposé par Siemens

Sujets associés

A LIRE AUSSI