Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

L'industrie française se restructure. Retraite, la contestation diminue. Le marché automobile fléchit. Thomson revoit ses ambitions...

Publié le

L'industrie française se restructure. L'économie française est-elle en train de digérer une nouvelle phase de désindustrialisation, s'interroge Les Echos. Plus d'un million d'emplois a été perdu en vingt ans dans l'industrie manufacturière. Près de 90 000 postes ont été détruits l'année dernière. Dans le même temps, la productivité a fortement progressé et talonne celle de l'industrie américaine. Pour le ministre de l'économie, interviewé par le quotidien, il faut relever les défis de la recherche et de la formation.

Retraite, la contestation diminue. Les mouvements de protestation contre la réforme des retraites s'essoufflent un peu remarque, Les Echos. Pour autant, le climat social est loin d'être apaisé et de nouvelles actions sont prévues cette semaine, tandis que le gouvernement veut rester ferme et ne pas céder sur le paiement des jours de grève. A l'Assemblée nationale, le débat s'enlise dans la bataille d'amendements déclenchée par l'opposition.

Le marché automobile fléchit. Malgré la reprise du marché allemand, le premier en volume, les immatriculations d'automobiles ont baissé de plus de 5 % au mois de mai en Europe, notent Les Echos et le Wall Street Journal. Ce sont les marchés français et italiens qui ont le plus regressés sur un an, victimes de la conjoncture économique morose et des nombreux jours fériés. Au niveau des marques, c'est Fiat qui affiche la plus forte baisse avec près de moins 15 % sur les cinq derniers mois.

Thomson revoit ses ambitions. Le groupe français d'électronique annonce une nouvelle restructuration de ses activités composants, notamment pour la télévision et veut fermer deux usines aux Etats-Unis, indique Les Echos. Les pertes de cette division pourraient oscillées entre 70 et 80 millions d'euros, entraînant à la baisse les objectifs de rentabilité pour l'année 2003. Les discussions en vue d'un partenariat en Chine, suscitent des craintes dans l'usine française de téléviseurs d'Angers.

La reprise pointe dans l'aéronautique. Un peu d'optimisme souffle sur le salon du Bourget, relève La Tribune. Dans un contexte économique difficile, les commandes d'appareils semblent meilleures que prévu. Le constructeur européen Airbus affirme sa suprématie et affiche 66 % de part de marché depuis le début de l'année. Dans un entretien au Figaro, Noël Forgeard annonce une nouvelle commande de 21 gros porteurs A380, par la compagnie Emirates, confirmant le succès de ce programme.

Aventis recentre sa recherche. Dans un entretien à La Tribune, Igor Landau, le président du directoire, explique la stratégie du groupe pharmaceutique franco-allemand. Le géant européen a fait progresser sa productivité en recentrant sa recherche et développement sur huit grands axes et en spécialisant ses centres au niveau mondial, par domaines thérapeutiques. Il souhaite également continuer de se désengager de ses participations résiduelles dans la chimie.

Chrysler veut encore réduire ses coûts. Après une perte de près d'un milliards d'euros au dernier trimestre, sur fond de guerre des rabais outre-atlantique, le constructeur automobile américain doit réagir. Dans une interview au Financial Times, Dieter Zetsche, le président, annonce vouloir économiser un milliard de dollars en renégociant les coûts avec ses équipementiers.

Didier RAGU

A demain

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle