[L'industrie fête Noël] Les boules de Noël de Meisenthal, héritières du patrimoine industriel verrier

L'esprit de Noël s'est infiltré dans les usines ! Les fêtes de fin d'année approchent à grands pas, l'occasion pour "L'industrie c'est fou" de vous donner le meilleur de ce qui se fait dans l'industrie pour cet hiver. Aujourd'hui, présentation en images des boules de Noël de Meisenthal en Moselle. Un produit qui fait honneur à la longue tradition verrière en Lorraine.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie fête Noël] Les boules de Noël de Meisenthal, héritières du patrimoine industriel verrier
Pour les fêtes de fin 2018, Nathalie Nierengarten et le CIAV ont présenté une boule de Noël en verre baptisée Arti.

Qui dit Noël, dit sapin ; et dit sapin, dit boules. Dans le Grand Est, région de marchés de Noël et de forêts, les boules décoratives font partie du patrimoine industriel. Chaque année depuis 1999, le Centre International de l’Art Verrier basé à Meisenthal (Moselle) présente une boule en verre conçue par un designer. Pour les fêtes de fin 2018, Nathalie Nierengarten a présenté une boule baptisée Arti.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Symbole du savoir-faire verrier en Lorraine

La tradition du CIAV honore un long savoir-faire verrier en Lorraine, région également connue pour les cristalleries Daum et Saint-Louis. Sur son site le CIAV retrace les origines du rituel : “En 1858 la nature fut avare. La grande sécheresse priva les Vosges du Nord de fruits et le sapin de Noël n'eut donc parure qui vaille. Un souffleur de verre de Goetzenbruck tenta de compenser cette injustice en soufflant quelques boules en verre. Il déclencha à lui seul une tradition qui traversa les cultures.”

Au-delà de la légende, les manufactures lorraines ont effectivement produit des boules de Noël depuis longtemps. La verrerie de Goetzenbruck (Moselle), en activité de 1721 à 2005, était spécialisée dans la production de verre optique mais a produit jusqu’à 250 000 boules décoratives réfléchissantes par année à partir de 1858 et jusqu’en 1964. À la fin des années 1990, à la faveur de rencontres entre de jeunes artisans et les derniers verriers témoins de cette activité, le CIAV décide de relancer la production des boules.

Défis techniques

Petite-fille de souffleur de verre et originaire de Meisenthal, Nathalie Nierengarten, 28 ans, a souhaité réaliser une boule en forme d’artichaut. Une forme qui a représenté quelques défis techniques comme elle le retrace : “Je rêvais d’une forme d’artichaut à un stade déjà un peu ouvert, avec ses feuilles se décollant légèrement les unes des autres, mais la mécanique du soufflage du verre nous a imposé sa loi et ne nous a pas permis d’aller au bout de cette piste. Mon objectif a alors été de trouver un compromis me permettant de redessiner l’artichaut à partir de ses codes esthétiques tout en rendant sa production compatible avec la mise en oeuvre technique du verre.”

Avec une hauteur de 9,5 centimètres et un diamètre de 8,5 centimètres, la boule de Noël est commercialisée à partir de 19 euros. La liste des points de vente est disponible sur le site du CIAV.

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS