L'industrie européenne du plastique se différenciera par la qualité, selon PlasticsEurope

Face au poids pris par la production de l'Asie sur le marché des matières plastiques, les industriels européens doivent renforcer leurs efforts dans les produits de spécialité, plus facilement valorisables, estime leur association, PlasticsEurope. Car c'est bien la compétitivité hors-prix qui leur permettra d'encaisser la volatilité.

Partager
L'industrie européenne du plastique se différenciera par la qualité, selon PlasticsEurope

La production européenne de matières plastiques a atteint 322 millions de tonnes en 2015, en hausse de 3,4% sur un an. "Elle a repris sa progression au niveau mondial, après un petit arrêt en 2008-2009", commente Michel Loubry, directeur général pour l’Europe de l’Ouest de PlasticsEurope, l’association européenne des producteurs de matières plastiques.

L’Europe se place au second rang de la production mondiale de matières plastiques, ex-aequo avec l’Amérique du Nord, derrière l’Asie. Entre 2009 et 2015, un véritable retournement de situation s’est produit : alors que la part de marché de la Chine passait de 16,5% à 27,8%, celle de l’Europe chutait de 25% à 18,5%, et celle de l’Amérique du Nord de 23% à 18,5%.

Production mondiale de matières plastiques


Source: PlasticsEurope

La chine exporte plus que jamais

L’Asie représente aujourd’hui près de la moitié (48,8%) de la production mondiale de plastiques. Les difficultés économiques rencontrées par la Chine sont à double tranchant pour les industriels européens. "Les usines européennes tournent plus, car la Chine produit moins de produits manufacturés. Cependant, les capacités de production disponibles en Chine et n’accompagnant pas une consommation de matières sur place risquent de déclencher de nouvelles importations sur le marché européen", explique Michel Loubry à L’Usine Nouvelle.

L’importation de matières plastiques ne constitue toutefois pas une nouveauté pour les industriels européens. En Europe, la part des importations pour répondre à la demande en matières plastiques est passée de 12% en 2005 à plus de 16% en 2015, et s’est hissée à 18,9% au 1er trimestre 2016, notamment en raison de l’augmentation des importations en provenance des Etats-Unis. Des coûts de l’énergie et des matières premières bas aux Etats-Unis, liés à l’essor du gaz et du pétrole de schiste, de fortes réserves de pétrole et de gaz au Brésil, et d’importants investissements en Chine amènent de fait les producteurs européens à s’interroger sur leur compétitivité.

Cap sur les plastiques techniques

Pour Michel Loubry, le salut de la filière viendra d’une compétitivité hors-prix, l’industrie européenne de la production de matières plastiques demeurant encore exportatrice nette grâce à sa production de polymères techniques.

"Il faut adapter en permanence la production à la demande, mais il faut aussi nous transformer", exhorte-t-il. Une mutation rendue possible par la présence de "beaucoup de centres de recherche" en France. PlasticsEurope rappelle quelques données chiffrées : alors qu’un produit "standard" se vend aux alentours de 1,2 euro le kilogramme, un produit de spécialité s’écoule pour sa part au minimum à 4 euros le kilogramme, "voire bien plus". Ces matériaux présentent des spécificités liées à leurs performances, par exemple pour améliorer la durée de conservation des aliments ou permettre, dans l’industrie automobile, de concevoir des voitures plus légères.

La baisse des prix du pétrole a, en 2015, aidé les industriels européens. "De 2008-2009 à 2013, les années ont été difficiles. Heureusement, les ressources fossiles étant bon marché, l’industrie plastique a retrouvé de l’oxygène", commente Michel Loubry. Il assure que les industriels ont répercuté ces changements auprès de leurs clients : "nous étions aux alentours de 1700 euros la tonne sur le polyéthylène en juin 2015, nous avons fini l’année aux alentours de 1300 euros la tonne". Lorsqu'elle se confirmera, la remontée des prix de l’or noir mettra de nouveau à l’épreuve la capacité de résistance des industriels européens.

Franck Stassi

Sujets associés

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingenieur-e Mécanique

Safran - 23/11/2022 - CDI - Poitiers

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

67 - Seltz

Construction d'un bâtiment d'accueil au camping Salmengrund Seltz

DATE DE REPONSE 09/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS