Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

[L’industrie en vacances] Des filets de pêche recyclés pour votre partie de beach volley

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Vidéo Le 25 juin, l'agence de design Landor a présenté l'initiative Good Net pour recycler le matériel de pêche en filet de volley. Elle entend ainsi alerter sur la pollution des océans à l'heure estivale.

[L’industrie en vacances] Des filets de pêche recyclés pour le beach volley
Le projet Good Net sert à réutiliser les filets de pêche abandonnés pour fabriquer des filets de volley-ball.
© Landor / Good Net

L’industrie ne s’intéresse pas seulement aux sports mécaniques. Le 25 juin, l’agence de design américaine Landor a présenté un partenariat avec la fédération internationale de volley-ball (FIVB) et la filière pêche. Afin d'alerter sur la pollution plastique des océans, ils ont dévoilé le projet Good Net, une nouvelle façon de recycler les filets de pêche pour équiper les terrains de volley-ball ou de beach volley pour les beaux jours.

Le projet Good Net entend réutiliser les filets de pêche abandonnés pour fabriquer des filets de volley-ball. Les premiers équipements ont été installés sur la plage de Copacabana à Rio de Janeiro (Brésil), berceau de la discipline du beach volley. L’initiative Good Net a rejoint la campagne des Nations Unies “Clean Seas” (mer propre en français).

Le phénomène de pêche fantôme

Avec cette initiative, l’agence de design souhaite surtout alerter sur le phénomène de “pêche fantôme” (ghost fishing). Selon elle, 640 000 tonnes de filets sont abandonnés ou perdus dans les océans chaque année. Le matériel de pêche représenterait ainsi 10% des déchets marins.

Outre le problème de pollution, les filets perdus continuent d’attraper des animaux sans générer d’utilisation commerciale. “Les poissons attrapés meurent et attirent à leur tour des charognards qui seront pris dans le même filet, créant ainsi un cercle vicieux”, alerte dans un communiqué l’ONG Ghost Fishing.

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle