L'industrie défend sa place dans la transition énergétique de Ségolène Royal

Le Conseil national de l'industrie a rendu public, ce 17 juillet, son avis sur le projet de loi sur la transition énergétique, qu'il a remis la semaine dernière à la ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie. Retrouvez comment l'industrie entend prendre toute sa place dans la transition énergétique dans ce document.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'industrie défend sa place dans la transition énergétique de Ségolène Royal

C'est une position unanime, souligne le Conseil national de l'industrie (CNI) dans un communiqué publié ce jeudi 17 juillet. Les fédérations et organisations du collège des entreprises industrielles et les cinq organisations syndicales qui composent le CNI ont rendu leur avis sur le projet de loi sur la transition énergétique. Le CNI "accueille positivement" le texte de la ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie, Ségolène Royal mais relève que des "aspects majeurs de la transition énergétique lui paraissent manquer".

Retrouvez notre dossier "Loi de transition énergétique : le nouveau modèle français"

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La compétitivité vient en tête. Le CNI demande à ce que la compétitivité du prix de l'énergie soit identifiée comme l'un "des objectifs premiers de la politique énergétique nationale listés dans l'article 2" et intégrée dans les programmations pluriannuelles de l'énergie qui suivront la loi.
Le CNI déplore aussi que le texte fasse "peu de cas" des efforts d'efficacité énergétique des industriels et souhaite que les mesures d'accompagnement des efforts de rénovation thermique des bâtiments trouvent leur "pendant industriel".

Le volet réservé aux compétences nouvelles et à l'accompagnement des "transitions professionnelles" nécessités par la construction d'un nouveau modèle énergétique est jugé insuffisant par le CNI. Il réclame que la loi se renforce sur ces questions.

Plus largement, le CNI souligne que "l'industrie française est au centre de la construction d'un nouveau modèle énergétique français" et "souhaite jouer pleinement son rôle d'acteur et de moteur de la transition énergétique". Ce qui le conduit à demander à "être durablement associé à la gouvernance nationale de la transition énergétique".

Manuel Moragues


2014 07 08 Avis CNI Loi Nouveau Modele Energetique by L'Usine Nouvelle

0 Commentaire

L'industrie défend sa place dans la transition énergétique de Ségolène Royal

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS