« L'industrie de la santé est un secteur de sortie de crise », affirme Frédéric Collet, le président des Entreprises du médicament

Frédéric Collet, le président du Leem, Les Entreprises du médicament, voit dans la crise sanitaire une opportunité pour la France de repositionner son industrie de santé.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

« L'industrie de la santé est un secteur de sortie de crise », affirme Frédéric Collet, le président des Entreprises du médicament
Frédéric Collet est le président du Leem.

L'Usine Nouvelle. - Le gouvernement a présenté le 9e Conseil stratégique des industries de santé (Csis), lancé début février, comme une grande ambition et non un exercice classique. Sentez-vous une impulsion particulière ?

Frédéric Collet. - Je pense que le terme de grande ambition est exactement le bon. Nous avons été élus parmi les cinq secteurs stratégiques du plan de relance et identifiés comme prioritaires. D’abord, parce que nous avons démontré notre capacité exceptionnelle de mobilisation, en assurant tous nos métiers. Pas une boîte de médicament n’a manqué pendant cette crise en dépit, parfois, de tensions très fortes. Nous avons aussi été capables de nous mobiliser pour la mise au point de traitements et de vaccins. Il s’est passé moins d’un an entre l’alerte du gouvernement chinois sur le risque pandémique et l’autorisation des premiers vaccins. C’est une séquence unique, exceptionnelle, qui nécessite normalement entre sept et dix ans. Et pendant ce temps, la recherche et le développement des autres programmes se sont poursuivis, nous avons maintenu les effectifs, toutes nos usines ont tourné. Quand on parle des entreprises du médicament, ce n’est pas que la big pharma. Sur 260 adhérents au Leem, la moitié sont de très petites ou moyennes entreprises de moins de 150 salariés. Tout le monde a été impliqué.

La crise a fait surgir de nombreuses critiques. Le pays de Pasteur ne dispose toujours pas d’un vaccin conçu en France. Ne serait-ce pas inquiétant ?

[...]

Cet article est réservé aux abonnés

ABONNEZ-VOUS

POUR LIRE LA SUITE

Et accédez à tous les contenus et services de l' édition abonné, soutenez un journalisme d'expertise !

Demain se fabrique aujourd’hui !

A travers nos dossiers, nos chroniques, enquêtes, cas pratiques, ... notre rédaction de spécialistes vous livre des partages d’expérience et témoignages, et vous guide grâce à ses décryptages et ses sélections des meilleures pratiques :

  • Innovations
  • Relocalisations / Made in France
  • Transitions écologique et énergétique
  • Transformation numérique

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS
SOUTENEZ UN JOURNALISME D'EXPERTISE ET REJOIGNEZ LA COMMUNAUTÉ DE L’USINE NOUVELLE!
visuel hors abonnement

Abonnez-vous et :

  • Recevez le magazine en version papier ou numérique
  • Accédez à tous les contenus et services du site
  • Inscrivez-vous aux newsletters de votre choix
  • Participez aux webinars animés par la rédaction
visuel hors abonnement