Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Santé

L'industrie cosmétique profite du boom du tatouage

Coralie Lemke , , ,

Publié le

Que ce soit un papillon sur l'épaule ou une tête de mort sur l'avant bras, le tatouage se démocratise. Près d'un Français sur cinq en porte un. De leur côté, les marques de cosmétiques se mettent à formuler des produits adaptés.

L'industrie cosmétique profite du boom du tatouage
Les tatouages peuvent perdre de leur éclat avec le temps.
© PXHERE

Il n’est jamais bon de s’exposer au soleil sans protection. Encore moins avec un tatouage sur la peau. Ces dernières années, la mode du tatou a explosé, si bien qu’on compte désormais plus de 7 millions de personnes tatouées en France, soit 14% de la population française selon le Syndicat national des artistes tatoueurs. Avec une 1 personne sur 5 concernée, les marques de cosmétiques commencent à investir le marché et proposent désormais des produits spéciaux, spécialement formulés pour les peaux tatouées. Des peaux particulièrement exposées pendant l’été, quand le soleil brille et que les vêtements se font de plus en plus légers.

"Si la peau est asséchée par le soleil ou qu'elle s'abîme plus vite à cause de l'exposition, les zones tatouées exposées vont subir la même chose et le tatouage sera moins joli. La couleur peut passer et les contours seront moins nets", explique une porte-parole de Lush jointe par l’Usine nouvelle. La société anglaise de cosmétiques faits mains a mis au point Elbow Grease, un bloc solide qui fond à la température du corps, formulé différemment d’une crème habituelle. "Un soin hydratant classique contient beaucoup d’eau permettant d'hydrater la peau. Elbow Grease, lui, apporte des matières riches afin de nourrir la peau. Hydrater la peau avec de l'eau et la nourrir avec des beurres végétaux et huiles végétales sont deux choses différentes. Ce sont les beurres et les huiles qui permettent aux tatouages d'avoir un joli éclat", poursuit-elle.

Cicatriser puis nourrir

D’autres marques commencent à apparaître en parapharmacies et en grandes surfaces, comme Biocyte, qui a lancé cette année Tattoo derm 2, un soin à base d’huile de tamanou, provenant de Tahiti. "En général, les gens se font tatouer, utilisent une crème hydratante pour bébé quelques temps puis ne prennent plus soin de leur tatouage. Or, c’est avec un soin continu qu’on garde de belles couleurs et que la peau s’abîme moins vite", explique Frédéric Levy, le fondateur et PDG de Biocyte.

La marque propose aussi Tattoo derm 1, un produit à utiliser directement après être passé chez le tatoueur, lorsque la peau est dégradée par le passage de l’aiguille et doit cicatriser. "L’aloe vera et le beurre de karité permettent de réparer la peau. Le silicone, lui, réduit les boursouflures. La formulation permet d’éviter les cicatrices mais aussi de réduire les démangeaisons qui peuvent être importantes les premiers jours."

D’autres marques grand public proposent des produits spécifiques, comme The Body Shop, avec le baume Amazonian saviour. Même les grands groupes s’y mettent, à l’image de LVMH et de sa marque House 99, imaginée par David Beckham, le joueur de football aux 40 tatouages. Son produit appelé Bold statement contient même une protection solaire SPF30. Histoire d’être protégé à 100%, même pendant un match en plein cagnard.

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

11/09/2018 - 11h58 -

House 99 est de chez L'Oreal non ...?
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle