International

L’industrie chimique sur la défensive

, ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Les explosions de Tianjin sur un site abritant 700 tonnes de cyanure de sodium, tuant plus de 110 Chinois, ont suscité l’émoi en France. Une telle catastrophe semble impossible dans l’Hexagone, où les sites industriels dangereux sont encadrés par la réglementation Seveso. Mais la France a des progrès à faire. De nombreux plans de prévention des risques technologiques (PPRT), annoncés suite à l’accident d’AZF en 2001, n’ont pas été mis en œuvre. Et une nouvelle menace émerge : la malveillance. En témoignent l’attentat sur le site d’Air Products le 26 juin et les explosions dans l’usine pétrochimique de LyondellBasell le 14 juillet. à l’issue d’une réunion d’urgence mi-juillet avec la ministre de l’Écologie Ségolène Royal, plusieurs mesures ont été[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte