Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[L'industrie c'est fou] Volvo imprime des digues en 3D pour dépolluer l’eau

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Images Volvo a présenté une tuile imprimée en 3D dans le but de dépolluer les eaux à l'occasion de la journée mondiale des océans. Déployée à Sydney (Australie), cette installation a pour but de créer une "digue vivante" et d'attirer la vie marine et notamment les organismes qui filtrent les polluants présents dans la mer.

[L'industrie c'est fou] Volvo imprime des digues en 3D pour dépolluer l’eau
Volvo a présenté une tuile imprimée en 3D dans le but d'abriter la vie marine et de dépolluer les océans.
© Volvo

Volvo se diversifie… dans la conservation de la vie maritime. En octobre 2018, à l’occasion de la journée mondiale des océans, le constructeur automobile suédois a présenté un projet spécialement dédié à la dépollution des eaux. Pour cela, l’entreprise s’est associée au cabinet de design Reef Design Lab et à l’Institut des sciences marines de Sydney. Ensemble, ils ont développé une installation baptisée Living Seawall (“digue vivante”) dans le port de Sydney (Australie).

Une série de 50 tuiles imprimées en 3D

La “digue vivante” consiste en une série de cinquante tuiles imprimées en 3D et vissées à un mur de côte. Inspirée de la forme des racines aériennes des palétuviers (des arbres tropicaux) la tuile comporte un grand nombre d’anfractuosités où peuvent se nicher les espèces marines. Les recoins attirent notamment des organismes qui, en s’alimentant, filtrent des polluants tels que les métaux lourds et les particules en suspension. Les tuiles ont ainsi pour but de répliquer le fonctionnement d’un écosystème de mangrove naturel. Selon l’Institut des sciences marines de Sydney, les mollusques, les huîtres et les organismes “filtreurs” viennent poser leurs bagages au bout d’une semaine dans cette digue spécialement conçue pour eux.

Le projet a pour but de combattre les effets de l’urbanisation et de la pollution. Une manière encore plus efficace de le faire serait peut-être de passer au véhicule électrique (ou au vélo). De ce point de vue, Volvo rappelle qu’il souhaite mettre un million de voitures électriques sur le marché d’ici 2025.

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle