Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

[L'industrie c'est fou] Une viande imprimée en 3D à bord de la Station spatiale internationale

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

La Station spatiale internationale accueille toujours des expériences étonnantes. Fin septembre, un test de production de viande in vitro, à partir de cellules animales, a été mené.

[L'industrie c'est fou] Une viande imprimée en 3D à bord de la Station spatiale internationale
L'astronaute russe Oleg Kononenko à bord de la Station spatiale internationale.
© 3D Bioprinting

Un petit croc pour l’homme, un festin de géant pour l’humanité ? Il existe une multitude de bonnes raisons pour aller dans la Station spatiale internationale (ISS). Bien manger n’en fait pas partie, quand bien même de grands chefs étoilés ou des industriels comme Hénaff (le roi breton du pâté) essayent de rendre les paquets de nourriture déshydratée un peu plus alléchants. On imagine les astronautes américains hurler leur nostalgie des barbecues (mais dans l'espace, personne ne vous entend crier). Heureusement, une étape majeure pour le développement du steak spatial a été franchie fin septembre.

Du tissu musculaire bio-imprimé en 3D

Jeudi 26 septembre, une expérience importante pour le burger sans frontières a été menée à bord de l’ISS. La fabrication d’une viande in vitro a été expérimentée avec succès loin des pâturages et des troupeaux qui accomplissent ça et là leur transhumance, 339 kilomètres sous la Station spatiale internationale.

N’imaginez pas encore une bavette saignante : une petite imprimante 3D a en fait réussi à reproduire du tissu musculaire simplement à partir de cellules animales. Trois différents types de viandes ont été testés : bovine grâce à Aleph Farms, poisson choquemort avec Finless Foods et lapin avec Meal Source Technologies. L’expérience résulte d’une collaboration internationale entre l’entreprise russe 3D Bioprinting Solutions, la start-up israélienne Aleph Farms et les sociétés américains Meal Source Technologies et Finless Foods.

Rendre possible la viande in-vitro dans des conditions extrêmes

Ensemble, elles espèrent développer des solutions nutritives en utilisant un minimum de ressources par rapport à la viande qui nécessite beaucoup d’eau et rogne sur les terres arables. La réussite de cette expérience marque un jalon important : elle rend possible la production de la viande in vitro en micro-gravité et donc dans des conditions extrêmes où l’eau courante n’existe pas.

À terme, les entreprises espèrent faciliter la production en masse de viande sur la planète Terre mais aussi assurer une source de nourriture à nos futurs explorateurs de l’espace. L’alimentation des astronautes sur le long terme fait en effet partie des problématiques à résoudre avant de pouvoir mener des missions d’exploration de l’espace lointain.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle