[L'industrie c'est fou] Une peau interactive pour suivre son taux de glucose

Le projet Dermal Abyss du MIT Media Lab consiste à rendre la peau interactive. Comment ? Les chercheurs remplacent l'encre traditionnelle des tatouages par des bio-senseurs réagissant au pH, au sodium et au glucose du liquide interstitiel.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] Une peau interactive pour suivre son taux de glucose
Les couleurs du tatouage changent en fonction du glucose, du pH et du sodium.

Et si la surface du corps pouvait devenir interactive ? Le MIT Media Lab, avec son projet Dermal Abyss, développe une nouvelle approche grâce à laquelle la surface du corps devient interactive. L'encre traditionnellement utilisée pour les tatouages est remplacée par des bio-senseurs dont la couleur change en fonction du liquide interstitiel qui remplit l'espace entre les capillaires sanguins et les cellules.

Pour l'instant, ils ont développé quatre bio-senseurs réagissant à trois informations contenues dans ce fluide (pH, sodium et glucose). La couleur du tatouage change de couleur en fonction de l'état de santé de la personne.

Cette technologie pourrait être utilisée pour effectuer des diagnostics médicaux et un suivi de l'état de santé en direct. Par exemple, les diabétiques pourraient connaître à tout moment leur taux de glucose dans leur sang. Mais pour l'instant Dermal Abyss n'est qu'un projet qui a seulement été testé sur de la peau de porc.

DermalAbyss: Possibilities of Biosensors as a Tattooed Interface from Fluid Interfaces on Vimeo.

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Léna Corot : lena.corot@usinenouvelle.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

Léna Corot Journaliste à L'Usine Digitale

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS