[L'industrie c'est fou] Une faux-rrure Stella McCartney fabriquée avec du maïs

L'astrakan et l'hermine sont passés de mode depuis quelques temps. Pour inventer l'avenir de la fourrure, la styliste anglaise Stella McCartney a révélé en septembre un manteau fabriqué à partir de polyester et... de maïs.

Partager
[L'industrie c'est fou] Une faux-rrure Stella McCartney fabriquée avec du maïs
La fausse fourrure a été conçue par l’entreprise française Ecopel en collaboration avec le chimiste américain DuPont et la styliste anglaise Stella McCartney.

La Fashion Week de Paris est terminée. Nous avons lu l’avenir dans les robes et les vestes des collections printemps-été 2020. Maintenant, il faut penser aux jours froids à venir. S’habiller chaudement et rester digne dans l’exercice. Dans les coulisses des catwalks, un manteau de “fourrure” a fait forte impression sur le dos de la mannequin russe Natalia Vodianova. Signée Stella McCartney et révélée en septembre, la tenue a été réalisée sans matière animale.

Une matière noble à partir d'ingrédients synthétiques

La fausse fourrure a été conçue par l’entreprise française Ecopel en collaboration avec le chimiste américain DuPont et la styliste anglaise Stella McCartney, réputée pour son engagement pour une mode durable et sans maltraitance animale. Baptisée Koba, la matière a nécessité dix mois de développements et deux ans de discussions entre les partenaires.

Tandis que les abattoirs défraient la chronique, le secteur du luxe réfléchit à ses alternatives. Les élevages LVMH de crocodiles et le cuir semblent avoir encore de beaux jours devant eux. En revanche, plusieurs grandes maisons de mode se sont détournées de la fourrure à l’instar de Chanel et Versace. Peut-on inventer une matière noble et écologique à partir d’ingrédients synthétiques ? Le défi est relevé par Stella McCartney.

Qui dit fausse fourrure ne dit pas forcément écologique. La plupart des options sont réalisées à partir de polyester ou de modacrylique. Pour améliorer la qualité et l’empreinte environnementale des faux-rrures, Koba introduit 37% de fibres fabriquées grâce à des résidus d’amidon de maïs. Le reste du manteau est fabriqué grâce à du polyester recyclé. Selon les fabricants, ces matériaux représentent une économie d’énergie de 30% par rapport aux fausses fourrures classiques et une réduction des gaz à effet de serre de 63%.

Des premières commercialisations en 2020

Selon Ecopel, ce type de solutions est promis à un bel avenir dans le secteur. Fondée en 2005, l’entreprise collabore déjà avec 300 marques de mode à travers le monde avec 950 salariés et un appareil de production concentré en Chine.

Les premiers produits Stella McCartney avec de la fausse fourrure Koba seront commercialisés en 2020 selon Vogue Business. En juillet, le groupe LVMH a acquis une participation minoritaire dans la maison de mode et la styliste anglaise a été nommée conseillère personnelle du PDG Bernard Arnault. À terme, la créatrice espère faire de ces solutions un nouveau standard dans l’industrie du luxe. Petit à petit, les catalogues pourraient aligner de plus en plus de textiles innovants à côté des matières nobles.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Agroalimentaire

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 03/10/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

59 - Lille

Sécurité d'un événement et des personnes.

DATE DE REPONSE 11/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS