[L'industrie c'est fou] Une étudiante met au point un costume de dinosaure grandeur nature

Quelques tuyaux en PVC, un peu de ruban adhésif, beaucoup de volonté et d'ingéniosité et hop, un dinosaure grandeur nature ! L'équation paraît simple, et a été concrétisée par une étudiante ingénieure hollandaise... sur son temps libre !

Partager
[L'industrie c'est fou] Une étudiante met au point un costume de dinosaure grandeur nature
Cette étudiante ingénieure hollandaise a mis au point un dinosaure sur son temps libre.

Durant leur temps libre, les étudiants aiment généralement se reposer, lire des bouquins, jouer à la console ou encore aller boire des bières jusqu’à l’intoxication. Esmée Kramer ne mange pas de ce pain-là. Cette étudiante ingénieure hollandaise a décidé de mettre au point un genre de costume amovible de dinosaure parce que "ça pourrait être cool de le faire, alors pourquoi pas ?" La jeunesse est formidable !

Dans une publication LinkedIn, l’ingénieuse demoiselle détaille ses procédés de fabrication. On y apprend qu’elle a opté pour des tuyaux en PVC de 5/8 pouce (1,5875 cm) et 3/4 pouce (1,905 cm), "légers et bon marché" et "faciles à utiliser". Lorsqu’ils sont chauffés, il est alors possible de les plier sur eux-mêmes et autour d’autres tubes, de quoi créer des points de rotation.

Esmée Kramer a d’abord commencé par construire le cadre autour d’elle. Les points rotatifs qui le composent (en rouge sur la photo ci-dessus) font fonctionner le corps comme une balançoire dont elle est le pivot. En tirant ou poussant le cou, le corps se penche vers l'avant ou l'arrière. Pour cela, il est nécessaire que les deux côtés de la structure (tête et queue) fassent à peu près le même poids.

Le cou se compose de trois tuyaux en PVC reliés par du duct tape (ruban adhésif toilé) parce que "le duct tape, c’est génial". Le tout est attaché au corps grâce à un cadre et une corde, ce qui lui permet de rester à sa place tout en pouvant se déplacer de quelques centimètres, et se tourner.

Trouver un moyen de faire bouger la tête dans toutes les directions a été "la partie la plus difficile" : "Je voulais être capable de déplacer la tête de haut en bas, de gauche à droite et de tourner, bien que la partie rotative soit déjà fixée avec l'attache du cou", explique l’étudiante. Elle a donc conçu un genre de guidon directionnel dans le cadre, relié à la tête par des cordes. Pousser vers la gauche la fait se tourner vers droite, faire de même à droite la fait aller vers la droite, etc… Pour ouvrir et fermer la bouche, elle s’est également servi d’un vieux câble de frein.

Également amovible, la queue est composée de plusieurs morceaux de tuyau d’arrosage et d’un bâton en fibre de verre qui lui permet de rester droite.

Et maintenant ? Esmée Kramer ne compte pas laisser son projet moisir dans la cave. Elle prévoit de lui ajouter des haut-parleurs et de la mousse, histoire de le rendre encore plus réaliste et de bien peur à mamie à Noël. Ah, ces ingénieurs…

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS