Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

[L'industrie c'est fou] Une entreprise recycle les coquilles de moules de la Braderie de Lille

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Images La Braderie de Lille (Nord) s'est tenue les 1er et 2 septembre. L'événement est réputé pour sa gigantesque brocante... mais aussi pour ses tas de coquilles de moules accumulés après le service de moult moules-frites. Cette année, ces déchets ne seront pas relégués à la décharge. Une entreprise a décidé de les recycler pour fabriquer... du carrelage. 

[L'industrie c'est fou] Une entreprise recycle les coquilles de moules de la Braderie de Lille
Le cairn de coquilles est symbole de prestige et de succès à la Braderie de Lille.
© Jiel Beaumadier / CC BY-SA 3.0

Le week-end du 1er et 2 septembre se tenait la Braderie de Lille dans le Nord. Les aficionados de ce rassemblement populaire connaissent l’une de ses traditions incontournables : la dégustation des moules-frites. Dans les restaurants, l’afflux de visiteurs est tel qu’on entasse les coquilles de moules sur le trottoir. Cette pratique, d’abord effectuée par commodité, est aussi devenue l’objet d’une compétition tacite entre les gargotes. Malodorant au premier abord, le cairn de coquilles est symbole de prestige et de succès auprès des aficionados du marché aux puces. Dorénavant, ce résidu des repas lillois n’est plus condamné à la décharge.

Spécialisé dans le carrelage, EtNISI, implanté à Lille (Nord), a décidé de récupérer ce matériau en puissance. L'entreprise fabrique ses dalles de carrelage à partir de déchets recyclés : marc de café, verre, plâtre... L’entreprise a baptisé son matériau Wasterial, il se compose à au moins 75% de “matières premières secondaires”. Elle a effectué des tests de résistance et de glissance sur des coquilles de moule pour valider le procédé.

(Les produits d'EtNISI réalisés à partir de déchets recyclés. Crédit : EtNISI)

Jusqu'à 200 tonnes de coquilles

Au lendemain des festivités, un camion aspirateur de dix mètres cubes a écumé le pavé de la cité nordiste pour ramasser les carapaces volées aux mollusques. Elles sont ensuite lavées pour être débarrassées de toute matière organique puis elles sont broyées. EtNISI espère ainsi récupérer jusqu’à 200 tonnes de coquilles cette année 2018.

La transformation des coquilles a ensuite lieu sur le site de production d’EtNISI à Roubaix (Nord). Le broyat est alors compressé avec du calcaire pour être cuit à moins de 100 degrés et obtenir finalement un carrelage noir avec des nuances de violet.

Les dalles devraient être vendues 45 à 50 euros le mètre carré. EtNISI devrait présenter son activité à la 12ème édition du Forum de l’économie responsable à Lille, du 16 au 18 octobre.

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle