Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

[L'industrie c'est fou] Une designer crée du bioplastique à partir d'agar-agar

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Images Les efforts s'accroissent pour le zéro déchet, y compris chez les designers. La créatrice chilienne Margarita Talep a créé un nouveau bioplastique comme alternative aux emballages alimentaires non recyclables. Créé à partir d'agar-agar, le matériau est biodégradable et réalisé exclusivement avec des ingrédients naturels.

[L'industrie c'est fou] Une designer crée du bioplastique à partir d'agar-agar
La créatrice chilienne Margarita Talep a créé un nouveau bioplastique à partir d'agar-agar.
© Margarita Talep

Être designer, c’est explorer les formes... Mais aussi les matériaux. Nous avons déjà vu les coquilles de moules transformées en carrelage, les algues métamorphosées en objets du quotidien ou encore les épluchures de patates utilisées pour façonner des emballages. Dans la même veine, la designer chilienne Margarita Talep a créé un nouveau type de plastique à partir d’une matière première issue d’algues.

Margarita Talep a baptisé son projet Desintegra.me (“Désintègre moi” en français), pour mettre en valeur les qualités biodégradables de la matière. La designer a en effet conçu ce plastique comme une alternative aux emballages non recyclables et à usage unique souvent utilisés pour les produits alimentaires.

Des ingrédients exclusivement naturels

Le matériau de la designer n’intègre que des produits naturels : des colorants issus de légumes ou de peaux de fruits, de l’eau et - l’ingrédient clef - de l’agar-agar, un polymère extrait d’algues rouges mises en ébullition.

(La designer utilise des peaux de fruits pour réaliser des colorants naturels. Crédit : Margarita Talep)

Le mélange est transféré dans un moule pour obtenir la forme de l’emballage souhaité. Lorsque la température redescend, il prend une consistance de gel puis sèche à l’air ambiant.

Margarita Talep peut faire varier la proportion de ces éléments pour jouer sur la consistance du plastique. Elle peut ainsi obtenir des emballages durs pour créer des plats ou des accessoires ou des emballages mous pour des produits alimentaires secs (pâtes, graines, etc.). Le matériau se décompose ensuite naturellement en deux à quatre mois.

(Le bioplastique peut aussi être utilisé pour réaliser des accessoires. Crédit : Margarita Talep)

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle