[L'industrie c'est fou] Une Bugatti Chiron et un avion Rafale font la course sur le tarmac

Pour rendre hommage aux pionniers de l'aviation française, Bugatti a réuni son édition limitée Chiron Sport « Les légendes du ciel » et un avion Rafale de Dassault Aviation pour une course au lever du jour.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] Une Bugatti Chiron et un avion Rafale font la course sur le tarmac
Une rencontre au sommet entre deux bijoux de l'ingénierie française.

Difficile d'imaginer une rencontre plus vitaminée. Dans une vidéo ultra-scénarisée, le constructeur automobile alsacien Bugatti (marque du groupe allemand Volkswagen) a placé côte à côte sa Chiron Sport édition limitée « Les légendes du ciel » (20 exemplaires) et un avion de combat Rafale de Dassault Aviation. Sous un ciel sombre, les deux bolides ont fait chauffer le tarmac d'une piste de la base aéronautique de Landivisiau (Finistère).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

1 500 VS 5 727 CHEVAUX

Les portes du hangar s'ouvrent sur un décor quelque peu apocalyptique. Sous les nuages noirs, dans un même mouvement, les deux bretteurs préparent leur arme. L'aileron arrière de la Bugatti Chiron sort lentement de son fourreau tandis que le pilote de la Marine nationale referme son cockpit. Les deux bolides prennent place sur la piste puis les machines se mettent en marche. Les turboréacteurs du Rafale commencent à siffler, la Bugatti Chiron fait vrombir son moteur et les monstres de vitesse accélèrent.

Avec son démarrage de 0 à 100 km/h en 2,5 secondes, la Bugatti prend rapidement l'avantage. Plans d'ensemble et plans serrés s'enchaînent à la vitesse de l'éclair. L'avion de chasse et l'hypersportive sont au coude-à-coude au moment du décollage. La vidéo se conclut sur un magnifique plan laissant apparaître la Bugatti Chiron et le Rafale en enfilade.

Célébrer l'aviation française du début du XXe siècle

Cette rencontre entre les deux fleurons tricolores de l'ingénierie automobile et aéronautique célèbre les grandes heures de l'aviation française. De nombreux pilotes Bugatti, comme Albert Divo, Robert Benoist ou Bartolomeo « Meo » Costantini, ont volé pour l'armée de l'Air française au début du XXe siècle. Ettore Bugatti, fondateur de l'entreprise éponyme en 1909, avait lui-même planché sur un modèle d'avion ultra-rapide en 1937, avant que le projet soit abandonné lors de la Deuxième Guerre mondiale.

Cette fois, au volant de la Chiron Sport « Les légendes du ciel », on retrouve le pilote officiel de Bugatti Pierre-Henri Raphanel. La supercar multiplie les clins d'œil aux appareils de l'armée de l'Air française : peinture « gris serpent » caractéristique des Rafale, cocarde tricolore sur les bas de caisse et calandre laissant apparaître des sillons qui rappellent des avions volant en formation.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS