[L'industrie c'est fou] Un masque qui détecte le Covid-19... grâce à des anticorps d'autruche

Des scientifiques japonais ont mis au point un masque sanitaire qui devient fluorescent en cas de contamination au Covid-19. Une innovation qui nécessite des anticorps produits par des œufs d'autruche.

Partager
[L'industrie c'est fou] Un masque qui détecte le Covid-19... grâce à des anticorps d'autruche
L'intensité lumineuse diminue à mesure que la charge virale baisse.

Il gratte, prive des sourires et sa traditionnelle couleur bleue commence à nous lasser. Mais dans la lutte contre l'épidémie de Covid-19, le masque sanitaire s'est imposé comme une arme indispensable. Des chercheurs de l'université de Kyoto (Japon) ont inventé un modèle spécifique qui pourrait même convaincre ceux qui rechignent à se couvrir le visage. En plus de protéger son porteur, il lui éviterait d'avoir à se faire enfoncer un coton-tige dans le nez.

Ce masque innovant peut en effet détecter une contamination au virus. Pas besoin de recourir à des procédés chimiques extrêmement complexes pour parvenir à ce résultat, les scientifiques ont simplement dû solliciter l'aide... D'autruches. A défaut de savoir voler, ces oiseaux disgracieux sont capables de produire naturellement des anticorps contre le SARS-CoV-2.

Un procédé bon marché

Une forme inactive de la maladie a été inoculée à plusieurs femelles, qui ont alors pondu des œufs particulièrement résistants. Les chercheurs ont ensuite extrait leurs anticorps, et les ont mélangés avec un colorant fluorescent. Aspergé sur un filtre et exposé à la lumière ultraviolette, le produit devient brillant en cas d'infection. Preuve de l'efficacité du procédé : les 32 personnes positives ayant participé à l'expérience ont toutes vu des taches colorées apparaître sur leur masque. L'intensité de la lueur diminue avec le temps, avec la baisse de la charge virale.

C'est justement grâce à ce masque amélioré que le directeur de l'étude, Yasuhiro Tsukamoto, a appris qu'il avait été contaminé. Une prise de conscience qui le motive aujourd'hui à faire bénéficier de son invention au plus grand nombre. « Nous pouvons produire en masse des anticorps à partir d’autruches à un faible coût, assure-t-il à un média local. À l’avenir, je veux en faire un kit de test que tout le monde pourrait utiliser facilement ». Des essais supplémentaires seront prochainement menés sur 150 patients et aboutiront peut-être, en cas de résultats positifs, à une commercialisation au cours de l'année 2022.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ORANO

Ingénieur(e) Calculs Mécaniques F/H

ORANO - 21/01/2023 - CDI - Montigny-le-Bretonneux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

30 - CC RHONY VISTRE VIDOURLE

Fourniture et acheminement de gaz

DATE DE REPONSE 02/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS