Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[L'industrie c'est fou] Un hôtel de luxe au Pôle Nord pour rester au chaud sur la banquise

Simon Chodorge , , ,

Publié le

Partez sur les traces de Frederick Cook et de Jean-Louis Étienne... En septembre, l'agence de voyage de luxe Luxury Action a présenté un projet extrême : un hôtel temporaire installé au Pôle Nord.

[L'industrie c'est fou] Un hôtel de luxe au Pôle Nord pour rester au chaud sur la banquise
Baptisé le North Pole Igloos Hotel, le projet ressemble plus à un campement.
© North Pole Igloos Hotel

Aller dormir au Pôle Nord avant qu’il ne soit trop tard… L’idée paraît terriblement cynique après le sommet des Nations Unies pour le climat. Qu’importe, dans le luxe, sky is the limit. En septembre, l’agence finlandaise Luxury Action a présenté sa nouvelle offre touristique : un hôtel temporaire installé sur la banquise.

Des igloos chauffés au Pôle Nord

Baptisé le North Pole Igloos Hotel, le projet ressemble plus à un campement. Le lieu regroupera en fait dix “igloos” chauffés, facilement déplaçables et équipés de toilettes. Ils sont construits avec des murs et un toit en verre pour admirer les paysages nocturnes et les aurores boréales. Pour des raisons de sécurité, le pop-up camping ne sera ouvert au Pôle Nord qu’au mois d’avril. Le reste du temps, il pourra être installé sur les glaciers de Svalbard (Norvège), territoire le plus septentrional du pays.

L’expérience extrême sera réservée aux portefeuilles bien remplis. La chambre au Pôle Nord coûte 95 000 euros pour une nuit mais couvre plusieurs services : guide arctique, sécurité, repas, deux nuits d’hôtel à Svalbard et le transport de deux heures en hélicoptère (voir photo ci-dessous).

Un voyage sans doute pas très eco-friendly. Les hôteliers répètent tout de même les arguments souvent invoqués pour justifier la nouvelle ruée de touristes fortunés vers l’Arctique : “Nous croyons qu’ils sont aussi les meilleurs messagers afin de faire connaître les effets du réchauffement climatique sur nos vies dans l’Arctique.”

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle