[L'industrie c'est fou] Un emballage en matériaux naturels pour tuer les bactéries dans l’alimentation

Des équipes de recherche américaine et chinoise planchent sur le développement d’un emballage alimentaire en matériaux d’origine naturelle, capable de tuer des bactéries telles que la listeria. Les premiers résultats semblent prometteurs.

Partager
[L'industrie c'est fou] Un emballage en matériaux naturels pour tuer les bactéries dans l’alimentation
Ce nouvel emballage pourrait faciliter la conservation des aliments.

La conservation des aliments constitue un sujet hautement sensible pour les industriels de l’agroalimentaire. Un nouvel emballage alimentaire biodégradable et capable de tuer les microbes nocifs pour l’homme, a été développé par la Nangyang technological university de Singapour (Chine) et les chercheurs spécialisés en santé de la Harvard TH Chan School of Public Health, aux Etats-Unis.

De la zéine, une protéine extraite du grain de maïs, a été employée pour mettre au point ce produit. En France, elle a déjà été utilisée dans le cadre de recherches autour des polymères par l'Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement (Inrae). Autres composants de l’emballage, de l’amidon ainsi que d’autres biopolymères d'origine naturelle, infusés dans un mélange de composés antimicrobiens naturels. De l’huile de thym est notamment utilisée.

Objectif : détruire les bactéries nocives à l’homme

« L'emballage est conçu pour libérer les minuscules quantités nécessaires de composés antimicrobiens uniquement en réponse à la présence d'humidité supplémentaire ou de bactéries. Ainsi, l'emballage peut résister à plusieurs expositions et durer des mois », expliquent les chercheurs. Face à une augmentation de l'humidité ou exposées à des enzymes provenant de bactéries nocives, les fibres de l'emballage sont capables de libérer les composés antimicrobiens naturels. Un moyen de tuer des bactéries telles que la listeria, Escherichia coli ou les champignons.

Preuve de l’efficacité du procédé, des fraises sont restées fraîches durant sept jours une fois empaquetées. Les fruits et légumes ou la viande crue pourraient bénéficier de cette avancée. «L'un des moyens les plus efficaces d'améliorer la sécurité alimentaire et de réduire la détérioration des denrées, ainsi que les déchets, est de développer des matériaux d'emballage alimentaire biodégradables et non toxiques», indique Philip Demokritou, professeur adjoint à Harvard. Aucune date n’a encore été donnée pour d’éventuels développements industriels.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

94 - St Maur des Fosses

Prélèvements et analyses microbiologiques pour les unités de restauration

DATE DE REPONSE 07/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS