Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[L'industrie c'est fou] Un drone musical pour faire partir les salariés

Léna Corot

Publié le

Vu sur le web Salariés trop assidus attention. Des sociétés japonaises ont dévoilé le drone T-Frend qui émet des sons afin de faire fuir les employés qui restent au bureau après les heures de travail.

[L'industrie c'est fou] Un drone musical pour faire partir les salariés © Youtube/Impress Watch/CC

La journée de travail s'éternise ? Une société japonaise a trouvé la solution : un drone bruyant, très bruyant, qui vole au-dessus des salariés et les forcent à partir. Dévoilé début décembre T-Frend est un drone duquel un "Bzzz" retentit ainsi que la chanson écossaise "Auld Lang Syne" (Ce n'est qu'un au revoir) utilisée au pays du Soleil Levant par les magasins pour signifier leur fermeture. L'émission de ces sons doit servir à faire fuir les derniers salariés encore présents au bureau après les heures de travail, explique le Japan Times.

Personne ne peut réellement continuer à travailler en ayant en tête le fait que le drone puisse arriver à tout moment et entamer "Auld Lang Syne" avec un "Bzzz", explique en substance Norihiro Kato, un directeur de Taisei, une des sociétés ayant crée ce drone. Le T-Frend se repère dans le bâtiment sans GPS : il va effectuer des rondes sur un chemin prédéfini puis retourne à sa base, explique le Japan Times. Le drone est équipé d'une caméra qui filme et enregistre les images sur une carte SD.

Développé en collaboration entre la société de nettoyage et de sécurité Taisei, la société éditrice de logiciels pour les drones Blue Innovation et l'opérateur de télécom NTT East, ce service doit être lancé en avril. Le prix n'est pas encore totalement fixé mais devrait s'élever à environ 4 500 dollars (3 800 euros) le mois, précise Japan Times. Les sociétés espèrent développer en plus un système de reconnaissance facial afin que le drone puisse dire qui est encore au bureau après les heures de travail et s'il y a un intrus.

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Léna Corot : lena.corot@usinenouvelle.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus