L'Usine Nouvelle

[L’industrie c’est fou] Un dermographe fixé au bout d’une prothèse de bras

Léna Corot

Publié le

Ce qui était à la base une sculpture est devenu une véritable prothèse. L'artiste biomécanique Jean-Louis Gonzal a fixé un dermographe au bout de la prothèse de bras de JC Sheitan Tene. Ce dernier, qui a perdu son bras à l'âge de 10 ans, a donc son outil de travail fixé à sa prothèse.

[L’industrie c’est fou] Un dermographe fixé au bout d’une prothèse de bras © Viméo - Great Big Story - c.c

Moins effrayant que le robot tatoueur, JC Sheitan Tene a fait mettre un dermographe au bout de sa coque de prothèse de bras. C'est Jean-Louis Gonzal, artiste biomécanique, qui monté le dermographe sur la prothèse. Fixée sur le bras, la machine peut pivoter à 360° ce qui permet JC Sheitan Tenet de tatouer toute sorte de dessin.

 

 

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Léna Corot : lena.corot@usinenouvelle.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte