L'Usine Auto

[L’industrie c’est fou] Un crash test peu académique mais efficace chez Volvo

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Vidéo Les constructeurs automobiles utilisent parfois des moyens extrêmes pour simuler des accidents de la route. Volvo a dévoilé le 13 novembre ses derniers essais en la matière.

[L’industrie c’est fou] Un crash test peu académique mais efficace chez Volvo
Dix modèles différents de Volvo ont subi le crash test extrême.
© Volvo

"Elle va marcher beaucoup moins bien forcément", se serait exclamé Bourvil. Vendredi 13 novembre, Volvo a dévoilé en images des essais de collision. Le constructeur automobile suédois est allé jusqu’à utiliser une grue pour endommager ses voitures neuves.  

Des voitures lâchées à 30 mètres de hauteur

Si l’exercice paraît étonnant, il sert des objectifs très sérieux : aider les services de secours à se préparer à tous les scénarios imaginables. Lors d’un accident de la route, les véhicules peuvent être soumis à des forces extrêmes. Pour reproduire ces situations, la marque du groupe chinois Geely a fait tomber ses voitures d’une hauteur de 30 mètres à l'aide d'une grue.

Après un accident, les victimes blessées peuvent rester emprisonnées à l’intérieur de leur propre véhicule. Les équipes de secours sont obligées d’utiliser des pinces de désincarcération hydrauliques pour ouvrir des brèches dans la carrosserie.

Mettre à jour les connaissances des secouristes

“Habituellement, les secouristes obtiennent leurs véhicules d'entraînement dans des casses. Mais ces voitures sont souvent vieilles de 20 ans. En termes de résistance de l'acier, de construction des cages de sécurité et de durabilité générale, il y a une grande différence entre les voitures modernes et celles construites il y a quinze ou vingt ans”, fait remarquer Volvo dans un communiqué. Le constructeur a donc fait don de dix voitures de différents modèles pour mettre à jour les connaissances des spécialistes.

“Nous espérons que personne n'aura jamais à subir les accidents les plus graves, mais tous les accidents ne peuvent pas être évités. Il est donc essentiel de disposer de méthodes permettant de sauver des vies lorsque les accidents les plus graves se produisent”, justifie Håkan Gustafson, enquêteur principal de l'équipe de recherche sur les accidents de la circulation de Volvo Cars.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte