Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

[L'industrie c'est fou] Sous le bitume, la plage... Quand une route chauffe une piscine

Aurélie Barbaux , , , ,

Publié le

A Feurs (Loire) Eurovia a équipé un parking de sa "power road". L'énergie récupérée sert à chauffer la piscine municipale toute proche. Une première en France.

Sous le goudron, la plage... Quand une route chauffe une piscine

A Feurs, dans la Loire, ce 27 juin, il fera près de 40° au plus fort de la journée ! Prudence donc si vous décidez d'aller faire trempette à la piscine Forez Aquatic.

Heureusement, dans quelques jours, la différence de température entre l'air et l'eau va s'estomper. Et ce n'est pas seulement dû à la fin du pic de canicule. La piscine d'été va gagner quelques degrés grâce à une source d'énergie inédite.

Profitant de la réfection du parc de stationnement du cinéma de la ville, Eurovia, filiale de Vinci, a installé un système de route thermique, Power Road, sur 750 m2. Dès cet été, la chaleur du soleil récupérée servira à préchauffer l’eau du bassin extérieur de la piscine municipale. Jusque là, le bassin était chauffé par le biais d'une chaudière à gaz uniquement.

Chaleur réversible

Eurovia avait déjà installé deux démonstrateurs de  cette technologie en 2017. Le premier, au barrage autoroutier de Saint-Arnoult (Yvelines), chauffe un bâtiment. Le second, enfoui sous la place Becquerel de Pontarlier (Doubs), permet de déneiger et de dégivrer le parking d’un lycée, le quai de bus et certains trottoirs.

Le concept repose sur l’intégration, dans les couches supérieures de la chaussée, d’un échangeur thermique constitué de tubes dans lesquels circule un fluide caloporteur. Il est réversible. La route peut servir soit de capteur d’énergie, relié par exemple à une pompe à chaleur, soit d’émetteur de chaleur solaire, celle-ci-pouvant être stockée dans le sol et restituée plus tard. La technologie peut ainsi servir à réduire les ilots de chaleur dans les villes en captant l'énergie solaire et en refroidissant les couches supérieures de l'enrobé.

AB (avec SA)

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

27/06/2019 - 20h03 -

Ça fait 15 ans que je chauffe ma piscine avec une nappe de tuyaux dans les plages et les trottoirs de notre maison il n'y a rien d'extraordinaire,
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle