International

[L’industrie c’est fou] Singapore Airlines transforme un Airbus A380 en restaurant (fixe)

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Singapore Airlines se diversifie dans la restauration en temps de crise. En octobre et novembre, la compagnie aérienne va transformer un Airbus A380 en restaurant éphémère, sur le tarmac de son hub de départ.

[L’industrie c’est fou] Singapore Airlines transforme un Airbus A380 en restaurant (fixe)
Un repas a-t-il plus de saveur dans un Airbus A380 ?
© SIA

Belle imagination ou énergie du désespoir ? Singapore Airlines (SIA) refuse la fatalité en période de famine pour le transport aérien. La compagnie aérienne asiatique veut exploiter à fond son matériel volant, quand bien même celui-ci reste cloué au sol. L’entreprise a présenté en septembre une curieuse idée pour rameuter les passagers vers les aéroports : proposer des repas à bord d’un Airbus A380… immobile.

Les fans hardcore du modèle très gros-porteur apprécieront sans doute l’initiative. La crise du Covid-19 a accéléré le départ en retraite de cet avion chez plusieurs compagnies aériennes, dont Air France.

Simulateur de vol, atelier beauté et dîners

À l’aéroport de Changi (Singapour), qui est en soi davantage un parc d'attraction qu'un aéroport, les non-voyageurs pourront embarquer dans l’A380 pour profiter de multiples services. “Thérapie par le shopping” dans l’aéroport, visite de l’avion, test du simulateur de vol (voir photo ci-dessous), dégustation de vin, atelier beauté pour reproduire la tenue de l’équipage, dîners… Un autre service baptisé SIA@Home propose de livrer à domicile des plateaux-repas.

À bord de l’avion, les clients pourront expérimenter le menu de classe affaires ou de la première classe s’ils sont prêts à casser la tirelire. Le repas le plus luxueux coûte environ 400 euros tandis que l’offre la plus accessible se situe aux alentours de 30 euros. Tout comme lors d’un vol traditionnel, les convives pourront manger en regardant un film sur un petit écran. De cette façon, ils pourront concentrer dans une seule expérience toute l’angoisse qui hante en ce moment les secteurs de la restauration, du cinéma et de l’aérien.

900 sièges en 30 minutes

Ce programme vous semble saugrenu ? Il a rencontré en tout cas un grand succès. Les 900 sièges proposés par Singapore Airlines ont été vendus en moins de 30 minutes selon le média local Strait Times. Les réservations, sur liste d’attente, sont toujours ouvertes en ligne pour des réjouissances programmées en octobre et en novembre.

Pour lutter contre la crise, certaines compagnies aériennes ont proposé des “vols vers nulle part”. Une idée fort heureusement écartée par Singapore Airlines pour des raisons environnementales. 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte