L'Usine Agro

[L'industrie c'est fou] Sauvez le climat, buvez cette vodka !

Rémi Amalvy , ,

Publié le

Images Il y a la vodka des champs, et la vodka des villes.Celle d'AirCo est fabriquée à Brooklyn à partir de... dioxyde de carbone. Pour une ébriété respectueuse de l'environnement.

[L'industrie c'est fou] Sauvez le climat, buvez cette vodka !
Cette vodka est distillée à partir de dioxyde de carbone.
© Air Co

L'alcool, c'est bien( toujours avec modération), mais l'alcool écoresponsable c'est mieux. Une start-up new-yorkaise a mis au point un procédé pour transformer le dioxyde de carbone en alcool. Basée à Brooklyn, Air Co affirme avoir "inventé un moyen de capter l'excès de carbone de l'air" pour créer "la première vodka carbone-négative au monde".

L'entreprise s'est associée avec des usines de fabrication de boissons et d'éthanol du nord-est des États-Unis. Celles-ci liquéfient les gaz et le CO2 qu'elles produisent avant de les transporter par camion. Après réception, Air Co change le dioxyde de carbone en éthanol grâce à la conversion électrochimique, un procédé qui utilise l'énergie électrique pour la transformation.

La start-up a évalué et quantifié la quantité de dioxyde de carbone produite durant tout le processus de production de la vodka. En prenant en compte toutes les étapes, de sa distillation à son transport des usines à Brooklyn, en passant par son stockage, elle ne dépasse jamais 10% de la quantité de carbone transformée en alcool, ce qui permet à Air Co de garantir que son produit est "carbone-négatif à 90%".

Une chaudière électrique à vapeur, alimenté par de l'énergie solaire, est utilisée pour la distillation. Pour chaque kilo de CO2 converti en alcool, elle en produit 0,1 kg. Contrairement à la vodka traditionnelle, pas besoin d'hectares de terre et d'irrigation pour cultiver les pommes de terre. Les bouteilles sont également remplies à la main, et uniquement disponibles à l'achat à l'usine de Brooklyn, ce qui réduit encore les émissions de carbone liées au transport. Au total, pour chaque bouteille produite, 500g de CO2 sont éliminés.

Le verre provient de l'Illinois, et les étiquettes sont fabriquées à New York. Air Co précise que leur empreinte carbone est compensée par la plantation d'arbres. Des agences new-yorkaises se sont également occupés de créer un emballage recyclable et réutilisable, ainsi qu'une colle spéciale qui ne fait aucun résidu lorsque l'étiquette est enlevée, facilitant la réutilisation des bouteilles. Également biodégradable, la colle est conçue pour résister à l'eau et au gel. Amis écolos amateurs de vodka, votre Mecque est désormais new-yorkaise !

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte