[L'industrie c'est fou] Robotiques ou pas, les chiens méritent un enterrement

Une cérémonie funéraire au Japon a suscité beaucoup de curiosité. Les êtres célébrés n'étaient pas vivants à proprement parler puisqu'il s'agissait de robots-chiens. Un événement qui interroge notre rapport à la robotique et montre aussi ses progrès saisissants à mesure que nous nous y attachons.

Partager
[L'industrie c'est fou] Robotiques ou pas, les chiens méritent un enterrement
Qu’il soit de rouille ou d’os, le chien est bien le meilleur ami de l’homme.

Qu’il soit de rouille ou d’os, le chien est bien le meilleur ami de l’homme. Une cérémonie funéraire un peu particulière est venu le rappeler au Japon. Le 26 avril, dans le temple bouddhiste d’Isumi, dans la préfecture de Chiba, il n’y avait pas de cercueils et pas de dépouilles. A la place… des cartons et du papier bulle. Et pour cause, ce n’étaient pas des chiens vivants qui étaient célébrés ce jour-là mais des canins robotiques.

D’un point de vue occidental, l’événement peut paraître insolite. Pour autant, c’est un rite très sérieux qui s’est déroulé en l’honneur des chiens robots. Il faut un peu remonter dans le temps pour mieux comprendre. En 1999, Sony commercialise au Japon son robot chien Aibo. Un modèle très populaire adopté dans les familles et qui se vendra à 150 000 exemplaires

Alors que la commercialisation de l’Aibo s’arrête en 2006, la réparation de ces petits robots devient vite une filière tant les familles japonaises se sont attachées au produit. L’entreprise A-Fun Co. en a fait sa spécialité et a eu l’idée de ces cérémonies funéraires. Il faut dire également qu’au Japon, près de 70 % de la population est bouddhiste. De la machine à l'homme, toute chose porte une conscience explique le prêtre ayant dirigé la cérémonie.

Les robots sont ensuite démantelés pour recycler certaines de leurs parties

En tout, 114 robots Aibo d’anciennes générations ont été célébrés le 26 avril dans le temple. Chacun portait à son cou une étiquette décrivant son lieu d’origine et le nom de son maître ou de sa famille. Les robots sont ensuite démantelés et certaines de leurs parties sont réutilisées comme leur télémètres ou leurs capteurs tactiles.

Il s’avère que Sony a également relancé la série de robot Aibo avec un nouveau modèle déjà vendu à 11 000 exemplaires depuis janvier 2018. Doté d’une intelligence artificielle et vendu environ 1500 euros au Japon, le robot-chien sera connecté à internet et bardé de capteurs. Il devrait ainsi être capable de reconnaître son maître, de faire des tours et d’adapter son comportement en fonction des utilisateurs. En tout cas, les utilisateurs japonais n'ont pas attendu ces nouvelles fonctionnalités pour se lier d'affection aux robots.

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - KOUNGOU

Mise en place de vidéo protection.

DATE DE REPONSE 06/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS