[L'industrie c'est fou] Merdeka 118, le deuxième gratte-ciel le plus haut de la planète

Érigé à Kuala Lumpur (Malaisie), le Merdeka 118 mesure 678,9 mètres de haut depuis que sa flèche a été installée fin novembre. Ce gratte-ciel dépasse la Tour Shanghai (Chine), mais reste bien loin du record établi par le Burj Khalifa (Emirats arabes unis).

Partager
[L'industrie c'est fou] Merdeka 118, le deuxième gratte-ciel le plus haut de la planète
La surface totale du Merdeka 118 atteint 288 000 mètres carrés.

Sky is the limit. Tel semble être l'adage des promoteurs, qui cherchent tous, semble-t-il, à construire des bâtiments au-dessus des nuages. Ce secteur on ne peut plus perché a connu fin novembre un événement majeur : l'édification du deuxième gratte-ciel le plus haut de la planète a été achevée. Le Merdeka 118 a en effet reçu sa flèche, ce qui lui permet désormais de culminer à 678,9 mètres. Une pointe plus de deux fois plus haute que celle de la Tour Eiffel ! Mais il faudra être patient avant de pouvoir déambuler dans ce gratte-ciel : il n'ouvrira ses portes qu'en 2022 dans le meilleur des cas.

Située à Kuala Lumpur, la capitale de la Malaisie, cette tour de 118 étages disposera d'une surface totale de 288 000 mètres carrés, dont plus de la moitié destinée à des bureaux. Elle comprendra également un centre commercial, une mosquée, un hôtel Park Hyatt et la plus haute terrasse d’observation de l'Asie du Sud-Est. Le gratte-ciel surplombe le stade Merdeka, où l'indépendance du pays a été déclarée en 1957 (contrairement à ce que pourrait instinctivement penser un locuteur francophone, « merdeka » signifie « indépendant » en malais). Le cabinet d'architecte australien Fender Katsalidis a d'ailleurs précisé que les facettes triangulaires s'inspiraient de motifs de l'artisanat local.

Un milliard d'euros

Le Merdeka 118 dépasse ainsi la Tour Shanghai (Chine), qui mesure 632 mètres, mais ne peut rivaliser avec le Burj Khalifa. Érigé à Dubaï (Emirats arabes unis), ce bâtiment inauguré en janvier 2010 atteint 828 mètres, pour 163 étages. D'ici à 2025, celui-ci pourrait néanmoins se faire rattraper par la tour de Djeddah (Arabie saoudite), qui prévoit de franchir le cap historique des 1 000 mètres de hauteur. En comparaison, la France fait figure de petit joueur : son plus grand gratte-ciel, la Tour First du quartier de la Défense (Hauts-de-Seine), ne fait « que » 231 mètres.

Ce n'est pas la première fois que Kuala Lumpur parvient à se hisser au rang de leader de la construction démesurée. De 1998 à 2004, les tours jumelles Petronas dominaient ce classement mondial, avant d'être détrônées par Taipei 101 (Taiwan). Avec leurs 451,9 mètres de haut, elles font même toujours partie du top 20. Cette quête d'altitude n'est cependant pas au goût de tous les Malaisiens : certains accusent le gouvernement d'avoir dépensé l'équivalent de plus d'un milliard d'euros pour bâtir Merdeka 118, alors que les conséquences du Covid-19 ont plongé de nombreux habitants dans la pauvreté.

0 Commentaire

[L'industrie c'est fou] Merdeka 118, le deuxième gratte-ciel le plus haut de la planète

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS