[L'industrie c'est fou] MegaBots vend aux enchères son robot de combat géant Eagle Prime

L'aventure MegaBots s'arrête aux États-Unis. L'entreprise, célèbre pour son robot de combat géant, a annoncé son dépôt du bilan le 24 septembre. Vendue aux enchères, leur gigantesque machine pourrait connaître une deuxième vie.

Partager
[L'industrie c'est fou] MegaBots vend aux enchères son robot de combat géant Eagle Prime
Le cofondateur de l'entreprise MegaBots Matt Oehrlein à côté du robot géant Eagle Prime.

Fin du combat pour MegaBots. Mardi 24 septembre, l’entreprise américaine a annoncé le dépôt de bilan et la vente de ses actifs. Parmi eux, le célèbre robot de combat géant Eagle Prime. La machine de destruction massive n’a peut-être pas dit son dernier mot. Elle a été proposée aux enchères avec un prix de départ de 1 dollar.

Duel de robots géants en 2017

Les frasques de l’entreprise MegaBots étaient particulièrement suivies depuis sa création en 2014. En octobre 2017, elle avait organisé (et remporté) un duel de robots géants contre l’entreprise japonaise Suidobashi Heavy Industries. Retransmis sur YouTube, l’événement a été vu plus de huit millions de fois.

(Deux personnes peuvent embarquer dans le robot géant pour le piloter. Crédit : Megabots)

MegaBots espérait inscrire durablement les mécaniques fatales dans le monde du divertissement. Las ! Le sport n’a pas rencontré son public après un match États-Unis vs. Canada peu suivi en avril. “Je pense que c’est un signe assez clair qu’il n’y a plus un appétit - ou un appétit de marché de masse - pour les combats de robots géants nation contre nation”, regrette Matt Oehrlein, cofondateur de MegaBots dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

La discipline ressemble surtout à un gouffre financier. Le robot de 2,5 millions de dollars a été construit à l’aide du financement participatif. Toutefois, ses apparitions lors d’événements et les ventes de produits dérivés n’ont pas suffi à couvrir les réparations et les coûts de fonctionnement importants. Malgré ses difficultés, Matt Oehrlein encourage les repreneurs : “Cela ne veut pas dire que c’est impossible. Cela signifie simplement que je n’ai pas pu le faire. [...] Je suis heureux de passer le flambeau.”

Un robot armé de 15 tonnes

Le robot de 15 tonnes avec une hauteur de 4,8 mètres a déjà enregistré près de 200 enchères le 30 septembre. Motorisé avec un moteur LS3 V8 de 430 chevaux, le béhémoth fonctionne à l’aide d’un logiciel en open-source du laboratoire américain à but non lucratif IHMC. Malgré le bon état de la machine, MegaBots avertit sur certains de ses défauts et sur ses coûts. Ses chenilles se dégradent vite et il ne fonctionne que sur des surfaces dures. Ses systèmes hydrauliques nécessitent des réparations régulières.

Le robot est fourni avec ses armes : deux couteaux géants, un canon pneumatique et une gigantesque perceuse utilisée une fois “mais qui était beaucoup, beaucoup trop dangereuse en raison de sa tendance à projeter des shrapnels de sa cible de façon inattendue”.

La proposition la plus haute s’élève à 152 000 dollars le 30 septembre tandis que la vente doit se clôturer le 4 octobre.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

TOLIER FORMEUR P3 H/F

- 21/09/2022 - CDI - PONTOISE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

27 - MON LOGEMENT 27

Entretien ménager et service d'ordures ménagères

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS