[L’industrie c’est fou] Le tricycle électrique ZUV saura-t-il mettre fin à la mode du SUV ?

Imprimé en 3D à partir de déchets plastiques, le zero-emission utility vehicule, ou ZUV, se veut un mode de transport urbain utilitaire, compact et à faible impact environnemental. Loin des massifs SUV, ce concept proposé par le studio EOOS est un tricycle électrique sans pédales.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L’industrie c’est fou] Le tricycle électrique ZUV saura-t-il mettre fin à la mode du SUV ?
Moins joli que le dernier SUV à la mode, mais moins polluant et plus pratique : le ZUV !

Marre des SUV ? Passez au ZUV ! Loin des courbes design des utilitaires polluants, ce concept proposé par le studio autrichien EOOS Next début août se veut une alternative zéro-émission, compacte et pratique aux transports urbains actuels. Ici, pas de siège en cuir ni de clim : le ZUV (pour zero-emission utility vehicule) est un tricycle propulsé par un moteur électrique, capable de transporter deux adultes et autant d’enfants.

Sa particularité : la carcasse du véhicule est imprimée en 3D à partir de 70 kg de déchets plastiques collectés dans des supermarchés. Le ZUV – dont la commercialisation n’est pas encore prévue – est pensé dans une logique de circuit court, où le corps du véhicule est imprimé avec des déchets locaux et le reste assemblé par un vélociste local, avec des pièces génériques pour faciliter sa réparation.

Transporte fret et bambins

Avis aux fainéants réfractaires : la machine n’est pas un vélo. Dépourvue de pédales pour réduire sa complexité d’assemblage et son coût, elle se meut grâce à un moteur électrique situé sur la roue arrière. Ce dernier propulse l’ensemble – de 100 kg tout de même – à une vitesse maximale de 25 kilomètres heures, sur 50 kilomètres. Des chiffres modestes, comparés à la vitesse et à l'autonomie en constante progression des véhicules électriques, mais qui rappellent la vocation première du ZUV : les trajets courts, urbains et, surtout, utilitaires.

Car contrairement à un vélo cargo conventionnel, le concept dispose d’un siège pouvant accueillir deux adultes. Son coffre avant, lui, est doté d’un couvercle amovible – selon que l’on dépose ses marmots à l’école ou des colis à la poste. Avec une capacité de charge totale de 200 kg, des éclairages avant et arrière et des pneus robustes, c'est une parfaite alternative compacte aux utilitaires motorisés actuels.

Un ultime avantage : sa carcasse pourra être broyée et réutilisée pour imprimer un nouveau mode de transport, ou quelque chose de totalement différent. L’entreprise qui a imprimé le ZUV, The New Raw, fabrique aussi des bancs publics, des pots de fleurs et même… des cabines de plage. De quoi offrir à l’utilitaire urbain une seconde vie, bien plus douce que la précédente.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS