[L’industrie c’est fou] Le premier satellite en bois en orbite fin 2021

« Là où aucun bois n’est allé auparavant ». C’est par cette formule que les créateurs finlandais du « Wisa Woodsat » introduisent leur projet : mettre en orbite de la Terre un satellite comportant une couche externe en bois. Le lancement devrait intervenir d'ici la fin de l'année. 

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L’industrie c’est fou] Le premier satellite en bois en orbite fin 2021
Wisa Woodsat, le premier satellite en bois, devrait être en orbite d'ici la fin de l'année.

Fruit d’un concepteur de satellites éducatifs et d’un industriel du bois, le premier satellite en bois constitue avant tout, pour ses concepteurs, une façon de sensibiliser à la nécessité de recourir à des matériaux durables, y compris pour des applications extrêmes et exigeantes dans l’espace. Ari Voutilainen, l’un des managers du projet Wisa Woodsat, résume ainsi le message porté par ce premier satellite en bois. Ce projet est le fruit de la collaboration entre UPM Plywood, une entreprise finlandaise fournissant des produits forestiers (papier, contreplaqué, etc…), Arctic Astronautics, une société commercialisant les mini-satellites « Kitsat », et l’entreprise « Huld », spécialisée en design technologique.

« Houston, we have a solution »

Le satellite repose sur la technologie du « Kitsat », un mini-satellite à vocation éducative, pesant seulement 1 kg. Il a pour mission principale de collecter des données sur la résistance et la durabilité du bois (ici du contre-plaqué) pendant une exposition prolongée aux températures extrêmes, au vide, et au rayonnement dans l’espace.

Cette première expérience permettra ainsi d’évaluer le potentiel d’utilisation de ce matériau renouvelable dans la technologie spéciale. Pour Ari Voutilainen, ce projet « porte un profond message de remplacement des fossiles par des matériaux renouvelables à base de bois, y compris dans des applications très exigeantes ».

Un réel intérêt écologique et technologique

La pollution générée par les satellites est une préoccupation croissante, au vu du nombre exponentiel de satellites en orbite de la Terre, qui génèrent des particules d’alumine lorsqu’ils brûlent en pénétrant dans l’atmosphère terrestre. D’autres équipes, notamment au Japon, travaillent sur l’application du bois dans l’espace qui présenterait, non seulement un intérêt écologique, mais également un intérêt technique de par ses caractéristiques.

Par ailleurs, selon Jari Mäkinen, manager de la mission Wisa Woodsat: « En plus de tester le contreplaqué, le satellite fera la démonstration d’une communication radio-amateur par satellite, accueillera plusieurs expériences technologiques secondaires, validera la plate-forme Kitsat en orbite et vulgarisera la technologie spatiale auprès du public ». Si les tests sont concluants, le Wisa Woodsat devrait être lancé en orbite par le lanceur Electron de Rocket Lab d’ici la fin 2021.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS