[L'industrie c'est fou] Le plus grand défi de l'IA ? Tenter de comprendre Donald Trump

L'intelligence artificielle s'attaque à son plus grand défi : donner du sens aux paroles de Donald Trump, qui semblent souvent en manquer cruellement. Un challenge vertigineux.

Partager
[L'industrie c'est fou] Le plus grand défi de l'IA ? Tenter de comprendre Donald Trump

L'intelligence artificielle pour comprendre la bêtise humaine ? Voici abruptement résumé le projet d'un codeur américain raconté par le LA Times. Bill Frisching, fondateur de FactSquared, s'est lancé dans le projet d'une vie : créer un robot capable de décoder les paroles de Donald Trump, en catégorisant puis en analysant ses propos.

Car le président américain semble valser avec les temps, mélanger les verbes, mixer les mots, oublier la ponctuation - mais sa pensée suit tout de même un fil conducteur - le sien, tout personnel, qu'il convient donc d'analyser.

L'informaticien a d'abord fait ingérer à son robot 44 ans de paroles et d'écrits trumpiens, soit tout de même 11 millions de mots. Ca n'a pas été sans difficultés : le système a parfois planté face aux circonvolutions de certains discours, littéralement sans queue ni tête, avec d'infinis digressions, changements de temps, acrobaties lexicales...

Pour donner du sens à ce gloubi-boulga, l'IA a dû se débarrasser de ses vieux réflexes. Les IA apprennent habituellement sur la base des règles de la grammaire et de la syntaxe d'une langue. Or, "il ne s'agit pas de ponctuer comme si c'était de l'anglais, mais de ponctuer comme si c'était Trump", corrige l'informaticien. Il a donc fallu apprendre à l'IA à tout désapprendre.

Résultat : une certaine cohérence émerge de ce chaos. Le robot (nommé Margaret, en référence au personnage d'une assistante du président capable d'imiter sa signature dans la série A la maison blanche) a fait émerger des schémas de penser, des tics, occurrences.

Débit de parole et ton de la voix

Le robot analyse non seulement les mots, mais la façon de les prononcer. Son créateur prétend ainsi que Margaret "peut évaluer quand Trump est stressé, mesurer son calme et même imiter ce que Trump pourrait dire en public avant qu'il ne le fasse". Elle sait aussi très bien "quand Trump est vraiment en colère et quand il ne fait que se donner en spectacle". Comment y parvient-elle ? En "gardant une trace des pauses de Trump, des gestes de ses mains, de son débit, des types d'adjectifs qu'il utilise, des écarts par rapport à son vocabulaire habituel et du ton de sa voix, entre autres facteurs", indique le journal américain.

Quelques données : Trump parle presque toujours vite, environ 220 mots par minute, lorsqu'il est hors script, bien plus vite que la moyenne nationale d'environ 110 à 150 mots par minute. Et contrairement à la plupart des gens, qui temporisent et bafouillent ou se sentent mal à l'aise lorsqu'ils s'apprêtent à dire quelque chose de faux, Trump accélère, utilisant des phrases de remplissage - "Tout d'abord", "Ils parlent", une sorte de mise en chauffe avant d'atteindre sa vitesse de croisière, ce que Frischling appelle son "mode vendeur".

Trop fou pour être crédible ? L'IA peut dans certaines circonstances détecter des modèles dans des foules de données trop complexes pour l'esprit humain. En voilà un exemple saisissant.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

02 - BOHAIN EN VERMANDOIS

Travaux de réhabilitation d'un local commercial-.

DATE DE REPONSE 16/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS