L'Usine Auto

[L'industrie c'est fou] La Coccinelle revêt ses plus beaux atours avec cette carrosserie florale en fer forgé

Rémi Amalvy , , , ,

Publié le

Quoi de mieux que de prendre un modèle de voiture déjà mythique et de le rendre encore plus inoubliable ? C'est ce qu'a fait l'artiste et forgeron mexicain Rafael Esparza-Prieto, en créant des Coccinelles aux carrosseries pleines de motifs floraux. Celle qui nous intéresse aujourd'hui en compte pas moins de 2 600 !

[L'industrie c'est fou] La Coccinelle revêt ses plus beaux atours avec cette carrosserie florale en fer forgé
Le véhicule est composé de 2 600 motifs différents.
© RM Sotheby's

Voilà un véhicule bien original bien qu'un poil inutile en cas de forte pluie ! Cet exemplaire du modèle mythique de Volkswagen, la Coccinelle, possède une carrosserie composée d'arabesques en fer forgé. Elles ont, de plus, l'autre particularité d'être creuses. Allez-y, mettez votre main, vous verrez vous passerez à travers !

Cette Coccinelle est l’œuvre de feu l'artiste et maître forgeron mexicain Rafael Esparza-Prieto. Elle fait partie des nombreuses créations originales qu'il a conçues au fil des années, dont certaines ont également été commandées par Volkswagen.

Repéré jeune par Volkswagen 

Issu d'une lignée de forgerons, l'homme baigne (pas littéralement, bien-sûr) dans les forges de Mexico depuis son enfance. Jeune, il accepte un emploi dans un magasin de pièces automobiles, à Zacatecas. Le propriétaire lui demande s'il peut concevoir une voiture en fer forgé, qui servira d’emblème pour la boutique. Rafael Esparza-Prieto se sert d'une vraie Coccinelle afin de dresser la structure métallique du véhicule. Pour combler les espaces vides, il créée des tourbillons et des motifs.

Le produit fini est installé sur une plate-forme rotative à l'intérieur du magasin. Un jour, un employé d'une usine Volkswagen voit l'ouvrage et demande Rafael Esparza-Prieto s'il peut en fabriquer un autre. Au final, le constructeur allemand finit par l'engager pour concevoir des œuvres promotionnelles pour les JO de 1968 et, par la suite, pour différentes concessions partout dans le monde.

2 600 motifs différents

Concernant celle qui nous intéresse ici, la "carrosserie" comporte 2 600 motifs différents. D'inspiration florale, ils ont été réalisés à l'aide d'un marteau et d'une enclume avant d'être peints en blanc. À l'intérieur, on peut distinguer un châssis de 1970, une radio Blaupunkt am et un compteur de vitesse allant jusqu'à 90 m/h.

Cette Coccinelle a été conçue en 1985 pour servir de décoration au restaurant Casa Linda de Barajas à Montecito, en Californie. Il lui arrivait également de servir de navette pour transporter des clients jusqu'à Santa Barbara. Son propriétaire, Jose Barajas, l'avait commandé au début des années 1980 et l'a récemment vendu 78 400 $ lors d'une vente aux enchères organisée par RM Sotheby's.

Selon certains spécialistes, Rafael Esparza-Prieto aurait produit 20 modèles pour Volkswagen. Un chiffre auquel il faut ajouter les deux susmentionnées ainsi qu'une possible troisième, pour un total de 23. Un nombre qui n'a cependant pas été confirmé. Il reste peut-être encore quelqu'un, quelque part dans le monde, en train de rouler, le vent en plein visage, à bord de sa Coccinelle à motifs floraux.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte