Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

[L'industrie c'est fou] La brique écolo à base d'urine qui veut révolutionner le monde de la construction

Rémi Amalvy

Publié le

Avec l'aide de leur professeur, deux étudiants en génie civil de l’Université du Cap (UCT) d'Afrique du Sud ont conçu une brique 100% biologique et écologique. Sa petite particularité : être à base d'urine humaine !

[L'industrie c'est fou] La brique écolo à base d'urine qui veut révolutionner le monde de la construction
Le docteur Dyllon Randall et ses étudiants Vukheta Mukhari et Suzanne Lambert ont inventé la brique à base d'urine
© Robyn Walker/University of Cape Town

Et si votre urine servait à la construction d'un bâtiment ? L’idée peut paraître étrange, mais elle est bien réelle et sérieuse. Deux étudiants sud-africains en génie civil de l’Université du Cap (UCT) ont conçu une brique 100% écolo fabriquée en partie grâce à notre précieux liquide jaune.

(Photo : Robyn Walker/University of Cape Town)

Avec l’aide de leur professeur Dyllon Randall, Suzanne Lambert et Vuketa Mukhari ont donc combiné de l’urine humaine avec du sable et des bactéries pour mettre au point cette brique entièrement biologique.

( Photo : Robyn Walker/University of Cape Town)

Si l’image peut porter à sourire, sachez que cette découverte pourrait bien être bénéfique pour l’environnement. Lors de sa conception, la brique n’a pas besoin d’être cuite. Les déchets carbone sont quasiment inexistants. Autre point positif, le potassium et l’azote créé lors de l’opération peuvent être récupérés pour servir à la fabrication d’engrais.

(Photo : Robyn Walker/University of Cape Town)

Mais alors, comment ça marche ? Tout cela est le résultat d’une réaction chimique. Les bactéries vont réagir au contact de l’urine en produisant du carbonate de calcium. Le sable va alors se durcir et prendre la forme choisie, comme par exemple celle d’une brique. La solidité va dépendre du temps laissé aux bactéries pour le consolider. Un procédé assez similaire à celui qui entraîne la formation des coquillages, selon Dyllon Randall.

(Photo : Robyn Walker/University of Cape Town)

En plus d’être bénéfique pour l’environnement, cette découverte pourrait bien, si elle se démocratise, révolutionner le monde de la construction. Espérons-juste qu’une fois bien installés dans notre nouvelle maison, une odeur bien particulière ne finisse pas par ressortir…

(Photo : Robyn Walker/University of Cape Town)

 

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

19/11/2018 - 14h48 -

Excellent ! Comme quoi l'imagination n'a pas de limite ! Attention toutefois à ceux qui sont déjà dans la place et qui n'entendent pas la céder.
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle