International

[L’industrie c’est fou] L’humanité n’a jamais été aussi proche de l’apocalypse selon des scientifiques

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Les aiguilles de l'horloge de l'apocalyspe défilent... Il ne s'agit pas seulement d'une métaphore mais d'un véritable indicateur actualisé chaque année par un collectif de chercheurs américains. Le 23 janvier, ces derniers ont livré des prévisions pessimistes.

[L’industrie c’est fou] L’humanité n’a jamais été aussi proche de l’apocalypse selon des scientifiques
En août 2019, le test d’un missile aux États-Unis a fait craindre une nouvelle course à l'armement entre la Chine, les États-Unis et la Russie.
© DoD

Ventes automobiles, sûreté nucléaire, ouvertures d’usines… Nous avons déjà vu un bon nombre de bilans thématiques sur l’année 2019. Celui qui suit risque de vous déplaire. Jeudi 23 janvier, les scientifiques derrière “l’horloge de l’apocalypse” (ou “doomsday clock”) ont actualisé leur compte à rebours. Selon eux, l’humanité n’a jamais été aussi proche d’une catastrophe.

Survivalistes délirants ? Oiseaux de mauvais augure ? Rien de tel. Nous vous parlions déjà de la “doomsday clock” en 2019. Elle est l'oeuvre de plusieurs chercheurs de la revue scientifique américaine Bulletin of the Atomic Scientists, spécialisée dans les questions de sécurité mondiale. Chaque année depuis 1947, le collectif indique le nombre de minutes qu’il nous reste avant minuit. Une façon de symboliser si l’humanité s’est rapprochée ou éloignée de la fin du monde.

100 secondes avant minuit

Mauvaise nouvelle : la situation s’est aggravée en 2019. Le compte à rebours est passé de 120 secondes avant minuit à 100 secondes… Les chercheurs américains ne se sont jamais montrés aussi pessimistes. Il faut dire que les nouvelles inquiétantes se sont multipliées ces derniers mois. Les scientifiques évoquent le regain de tensions entre les États-Unis et l’Iran après l’élimination du général Qassem Soleimani. En août 2019, le test d’un missile aux États-Unis a définitivement enterré le traité de désarmement INF conclu avec la Russie. La dernière conférence des parties (COP 25), en décembre 2019, s’est également soldée sur un échec.

“L’humanité continue de faire face simultanément à deux dangers existentiels - la guerre nucléaire et le changement climatique - qui sont aggravés par un multiplicateur de menaces, la guerre de l'information cybernétique, qui réduit la capacité de réaction de la société”, estiment les auteurs du triste rapport. Allez, bonne journée quand même !

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

09/02/2020 - 11h02 -

C'est inéluctable...La nature humaine est violente. Alors derrière la quête de pouvoir il n'y a que prédation, destruction. 2027-2030 ?
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte