[L'industrie c'est fou] L'art du vitrail à la rescousse de l'hygiène contemporaine

Près de Birmingham, en Angleterre, des scientifiques réalisent du verre selon l'ancienne technique du vitrail pour empêcher la formation d'infections. Mises au contact de cette matière, les cellules des bactéries se détériorent. 

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] L'art du vitrail à la rescousse de l'hygiène contemporaine
Le verre conçu par l'Université d'Aston peut anéantir certaines infections.

Pourquoi créer de nouvelles techniques de travail quand il suffit de reprendre le savoir-faire de nos ancêtres ? Il y a certes quelques petites choses à redire à propos de l’hygiène du Moyen-Âge, mais on y maîtrisait bien l’art du vitrail, finalement bien utile au secteur de la santé. De la santé, oui.

Un lien a été trouvé par des scientifiques de l’Université anglaise d’Aston (Midlands de l’Ouest). Ils ont découvert la production d’un verre selon "une technique similaire à la fabrication du vitrail médiéval, capable d'éradiquer complètement les infections les plus meurtrières à l'hôpital, en quelques heures".

La technique est proche de celle du travail des vitraux : le verre, contenant des traces de cobalt, est chauffé à plus de 1 000 degrés celsius avant d’être refroidi rapidement pour empêcher la cristallisation. "Le verre a ensuite été broyé en une poudre fine et mis en contact avec des bactéries dans des boîtes de Petri", décrit l’Université.

Les parois cellulaires décomposées

En mettant le verre au contact de plusieurs types de bactéries, les chercheurs ont réussi à totalement tuer une infection de la bactérie intestinale Escherichia coli en six heures, de la levure Candida albicans en moins de 24 heures, deux infections qui peuvent avoir lieu en chirurgie. Le verre a aussi détruit 99 % d’une infection de staphylocoque doré après 24 heures. "Les bactéries qui ont été en contact avec le verre ont vu leur paroi cellulaire se décomposer en raison des ions métalliques, ce qui a provoqué la "fuite" de leur contenu", explique l’Université.

L’Université d’Aston indique que ces verres offrent la possibilité de créer des "'implants et revêtements antimicrobiens bon marché pour lutter contre les sources les plus communes d'infections associées aux soins médicaux". Cette technique permettrait d’éviter l’utilisation d’antibiotiques et d’anéantir des bactéries particulièrement résistantes. Le verre peut aussi être utilisé pendant les opérations chirurgicales pour empêcher la formation d’infections. Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), plus de quatre millions de personnes dans l'Union européenne contractent chaque année une infection associée aux soins de santé et environ 37 000 en décèdent directement.

0 Commentaire

[L'industrie c'est fou] L'art du vitrail à la rescousse de l'hygiène contemporaine

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Nouveau

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Auto et économie circulaire

Auto et économie circulaire

Dans ce nouvel épisode du podcast La Fabrique, Julie Thoin-Bousquié revient sur la prise en compte des enjeux d'économie circulaire dans l'automobile. En toile de fond, l'impératif de...

Écouter cet épisode

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 06/12/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS