L'industrie c'est fou : l'arme idéale pour la future brigade d'interception anti-drones

Face à la prolifération des drones et au risque croissant de survol de sites sensibles ou de collision avec un avion, une entreprise britannique a mis au point un lanceur de filet qui se présente sous la forme d'un lance-roquette.

Partager

Que faire face à la menace des drones ? Alors qu'on apprenait en fin de semaine dernière qu'un A320 d'Air France a récemment frôlé un de ces engins lors de sa phase d'atterrissage à Roissy, l'entreprise anglaise OpenWorks Engineering a imaginé ce qui pourrait bientôt être une des armes de l'arsenal des futures brigades anti-drones qui circuleront à proximité des zones sensibles comme les aéroports.

Démonstration dans cette vidéo : se présentant sous la forme d'un lance-roquette avec un système de visée utlra-moderne, l'arme baptisée Skywall est capable d'envoyer un filet qui capture le drone puis assure sa descente en douceur avec un parachute. Elle utilise un système d'air comprimé pour lancer son projectile et peut être rechargée en à peine 8 secondes. De quoi faire face à une nuée de drones !

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Sa portée est toutefois limitée à 100 mètres, ce qui convient pour capturer la plupart des drones "grand public" mais qui se révèle insuffisante dans le cas du drone aperçu par l'avion d'Air France à une altitude d'environ 1600 mètres. A moins d'équiper les ailes d'avions de la version automatisée façon tourelle mobile, le "Skywall 300" présenté dans cette brochure.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS