[L'industrie c'est fou] Harvard et le MIT créent un masque sanitaire capable de détecter le Covid-19

Ce masque sanitaire serait en mesure d'indiquer à son porteur s'il est positif au Covid-19 en seulement 90 minutes. A l'avenir, la technologie développée par les chercheurs du MIT et de l'université d'Harvard pourrait également être insérée dans d'autres types de vêtements, ce qui permettrait par exemple à des médecins en blouse de savoir s'ils ont été en contact avec un agent pathogène.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] Harvard et le MIT créent un masque sanitaire capable de détecter le Covid-19
Pour activer les capteurs du masque, il suffit d'appuyer sur un bouton qui libérera une faible quantité d'eau.

Pendant qu'au Japon, des gourmands se sont amusés à concevoir des masques sanitaires à partir de pain brioché, l'université d'Harvard et les chercheurs du MIT ont planché sur une innovation médicale on ne peut plus sérieuse. Après plus d'un an de recherche, ils ont dévoilé lundi 28 juin le fruit de leur dur labeur : un masque capable à la fois de protéger son porteur contre le Covid-19 et de lui indiquer s'il a été contaminé précédemment.

Concrètement, de minuscules capteurs constitués de matériels génétiques lyophilisés sont incorporés dans le masque. Pour les activer, il suffit au porteur d'appuyer sur un bouton qui libérera une petite quantité d'eau afin de les réhydrater. Les capteurs analyseront ensuite les gouttelettes de salive projetées sur la paroi intérieure et fourniront en 90 minutes un résultat sous la forme d'un trait de couleur sur une bande de papier, comme pour un test de grossesse. « Ce petit capteur basé sur la biologie synthétique peut fonctionner avec n'importe quel masque facial et combine la haute précision des tests PCR avec la vitesse et le faible coût des tests antigéniques », s'est félicité l'un des co-auteurs de l'étude.

De multiples vertus

Cette technologie avait déjà été brevetée il y a quelques années. Elle permettait alors de détecter une contamination aux virus Ebola ou Zika. Elle pourrait désormais servir à révéler différents types d'agents pathogènes, et plus uniquement sous la forme d'un masque. Les chercheurs affirment qu'il serait possible de placer les capteurs sur une blouse de médecin ou d'infirmier par exemple, afin qu'ils puissent savoir s'ils ont été en contact avec des maladies dangereuses. Ce système pourrait également servir aux militaires, qui risquent parfois d'être exposés à des gaz neurotoxiques.

Ce n'est pas la première fois que les scientifiques et les inventeurs réfléchissent à des moyens originaux et bon marché pour détecter le Covid-19. S'ils sont complètement gratuits en France, les tests ne sont pas à la portée de toutes les bourses hors de nos frontières, les Américains comme les Suédois doivent par exemple payer jusqu'à plusieurs centaines d'euros pour un test PCR... Afin d'élargir l'accès au maximum, seul moyen de lutter efficacement contre la pandémie, un chercheur italien avait ainsi révélé il y a quelques mois avoir mis au point un test salivaire... dans une capsule de café.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS