[L'industrie c'est fou] Grâce à des nanotubes de carbone, des scientifiques font parler des épinards

Communiquer avec les plantes par mail pour qu'elles nous renseignent sur le niveau de pollution des sols ? C'est possible grâce à la nanobionique, une branche méconnue des nanotechnologies.

 

Partager

[L'industrie c'est fou] Grâce à des nanotubes de carbone, des scientifiques font parler des épinards
Les plantes sont de précieux indicateurs du niveau de pollution des sols.

Expéditeur : Une botte d'épinard. Objet : Lutter contre le changement climatique. Des scientifiques ont réussi à implanter des nanotubes de carbone dans des feuilles d'épinards afin de repérer certains produits chimiques dans le sol. L'objectif initial de leur invention était de capter des signaux leur indiquant la présence d'explosifs (via la présence de nitroaromatiques caractéristiques). Mais dans un avenir proche, ils seront en mesure d'en faire une arme pour lutter contre le réchauffement climatique en collectant des données sur la pollution souterraine en temps réel.

Plantes bioniques

Application peu connue du monde de la nanotechnologie, la nanobionique des plantes (ou plantes bioniques) a fait un bout de chemin depuis sa naissance en 2014 au MIT (Etats-Unis). Ce domaine de recherche utilise des nanotubes en carbone pour décoder ou favoriser certaines opérations chimiques qui se déroulent dans les cellules végétales. En 2014, une équipe de chercheurs du MIT avait déjà démontré que la capacité d’absorption du rayonnement solaire pouvait être augmentée de 30% en incorporant des nanotubes de carbone dans les chloroplastes, organes sièges de la photosynthèse.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Mais cette fois, c'est aux compétences de "chimistes analytiques" des plantes, selon les mots du directeur de recherche Michael Strano, qu'ils ont fait appel. Une fois capté, le signal est lu par une caméra infrarouge, puis transmis par email aux scientifiques. En raison de la grande quantité de données chimiques que les plantes absorbent de leur environnement, elles sont les candidates idéales pour suivre les changements climatiques. "Les plantes sont beaucoup plus sensibles aux changements de leur environnement que n'importe quels capteurs, selon le chercheur. Elles savent qu'il y aura une sécheresse bien avant nous et peuvent détecter de micro changements dans les propriétés du sol. Si nous exploitons ces messages chimiques, il y a une mine d'informations à collecter."

Alimenter des batteries et des piles à combustible

Autre découverte : broyées, les feuilles d'épinards équipées de nanotubes en carbone peuvent fonctionner comme un catalyseur rendant les batteries métal-air - alternative plus économe en énergie que les batteries lithium-ion - et les piles à combustible plus efficaces. Pourquoi l'épinard ? "L'épinard a été spécifiquement choisi en raison de son abondance en fer et en azote, composants importants dans les catalyseurs." Alors, prêt à faire pousser des épinards dans votre jardin pour allumer votre smartphone ?

Hubert Mary Journaliste web

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS