Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[L’industrie c’est fou] Goodyear invente le pneu hélice

Julie Thoin-Bousquié , , ,

Publié le

Vidéo Le concept deux-en-un "Aero" permet de circuler sur la route, puis se transforme pour faire décoller le véhicule qu’il supporte.

[L’industrie c’est fou] Goodyear invente le pneu hélice
Le concept "Aero" de Goodyear lors de sa présentation au salon de Genève.
© Julie Thoin-Bousquié

A chaque salon de Genève son étonnant concept Goodyear. Après le pneu en mousse, le fabricant américain a présenté mardi 5 mars un nouveau prototype très futuriste baptisé sobrement "Aero" et à destination, comme son nom l’indique… des véhicules volants et autonomes. En clair, ce pneu deux-en-un permettrait de circuler sur la route, puis dans un deuxième temps, de faire décoller le véhicule qu’il supporte en se positionnant à l’horizontale.

"Nous avons tenté d’apporter une réponse en prenant compte ce à quoi la mobilité du futur pourrait ressembler, sachant que la congestion risque de croître, et que la circulation en zone urbaine pourrait devenir de plus en plus compliquée. Or, dans un tel contexte, certaines startups et entreprises regardent le ciel comme une solution", résume Carlos Cipollitti, le directeur général du centre d’innovation de Goodyear au Luxembourg (GIC*L).

Pour être capable de propulser un véhicule à la fois sur la route et dans les airs, le pneu "Aero" est composé d’une structure non-pneumatique, sans air. Celle-ci comporte en réalité une série de lames courbées, de telle sorte qu’elles ne se touchent pas entre elles. De quoi permettre d’absorber les chocs de la route, tout en résistant à la pression de l’air en mode hélice, met en avant Goodyear dans sa communication autour de son concept.

Des lames… et de la propulsion magnétique

En parallèle, "Aero" embarque une propulsion magnétique. Le système embarqué permet d’initier et d’accélérer la rotation, sur terre et dans les airs, de ce pneumatique d’un nouveau genre. Le tout complété par une série de capteurs optiques et de briques d’intelligence artificielle, évidemment, dans l’objectif de surveiller l’état du pneu et de la route, de remonter les informations au central et de prévoir des solutions en cas de problème.

Trop futuriste ? Carlos Cipollitti assure en tout cas que la solution est techniquement viable. Le responsable du centre d’innovation de Goodyear au Luxembourg en veut pour preuve les tests réalisés par simulation informatique par les équipes mobilisées sur le sujet, afin de prouver la faisabilité de ce prototype. Reste que cette proposition de valeur semble rejetée à un futur lointain, compte tenu en particulier du besoin d’une législation adaptée à la nouvelle donne autonome. Et d’autant plus si le véhicule doit circuler dans les airs.

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle