L'Usine Aéro

[L’industrie c’est fou] En Australie, ces robots s’entraînent à explorer des grottes naturelles

Simon Chodorge , , , ,

Publié le

Voyage au centre de la Terre ! En novembre, une équipe d’ingénieurs australiens a testé ses robots dans des grottes naturelles. Avec leur technologie, ils espèrent séduire l’armée américaine.

[L’industrie c’est fou] En Australie, ces robots s’entraînent à explorer des grottes naturelles
"Ce que la sonde, machine inintelligente et brutale, ne pouvait rapporter à la surface du globe de sa texture interne, nous allions l’étudier de nos yeux et le toucher de nos mains", écrivait Jules Verne dans Voyage au centre de la Terre.
© CSIRO Data61

Un décor de stalactites, de recoins sombres et de projecteurs… Non, vous n’êtes pas dans une soirée underground dans les carrières souterraines de Paris. En Australie, une équipe d’ingénieurs a déployé ses robots dans une grotte naturelle. Réalisé en novembre, ce test a servi d’entraînement pour la compétition Subterranean Challenge lancée par l'agence de recherche du département américain de la Défense (la Darpa).

Développer des robots-spéléologues

Nous vous présentions déjà ce vaste événement en août 2019. Les États-Unis ont mobilisé des start-up et des laboratoires pour imaginer des solutions robotiques et logicielles capables d’évoluer dans des environnements souterrains. Un vrai défi puisque l’absence de lumière et les ombres peuvent perturber les logiciels de détection des robots-spéléologues en herbe.

La crise sanitaire a un peu perturbé le déroulé des événements. Le 17 novembre, comme en pleine partie de jeu-vidéo, des équipes du monde entier se faisaient la course dans un circuit virtuel (voir vidéo ci-dessous). Pendant ce temps, le ministère des Armées français dévoile sa vision de la guerre du futur de façon un peu plus solennelle au Forum innovation de défense. Chacun son style.

De multiples applications

En Australie, les ingénieurs ont testé deux robots équipés de chenilles du constructeur australien BIA5. Deux drones DJI M210 équipés par la start-up Emesent accompagnaient les machines pour cartographier l’environnement. L’équipe s’est entraînée à détecter certains objets dissimulés dans le circuit de grottes (voir vidéo ci-dessous).

À l’automne 2021, la Darpa doit organiser une épreuve finale en situation réelle. Un prix de 2 millions de dollars est réservé au gagnant de la catégorie “système” tandis qu’une autre catégorie “virtuelle” prévoit une récompense de 1,5 million de dollars. Au-delà des applications pour la défense, les chercheurs derrière ces projets décrivent des applications pour les services de secours, l’industrie minière ou même le spatial.


 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte