Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'usine Agro

[L'industrie c'est fou] Dino, le robot autonome qui désherbe sans abîmer les légumes

Léna Corot , ,

Publié le , mis à jour le 10/03/2017 À 08H46

Dino le robot dispose d'une autonomie de 4 à 5 heures pour désherber une parcelle. Une fois le travail terminé, il envoie un sms à son propriétaire. Dino, le robot autonome peut désherber les légumes en planche sans les abîmer, selon Naïo Technologies.

[L'industrie c'est fou] Dino, le robot autonome qui désherbe sans abîmer les légumes
Léger, Dino peut passer plusieurs fois aux mêmes endroits sans tasser la terre.
© Tien Tran

Robot Dino, le robot autonome enjambeur de légumes. Développé par Naïo Technologies, Dino peut désherber les légumes en planches, de façon autonome, sans les abîmer. Pour être amené à l'endroit voulu, Dino peut-être contrôlé à l'aide d'une télécommande sans fil. Puis, il se guide grâce à un GPS, il suffit donc de lui fournir une carte de la parcelle pour qu'il puisse se diriger tout seul. Dino est doté d'une autonomie de 4 à 8 heures, et lorsque le désherbage est terminé, il envoie un sms au propriétaire.

Dino convient particulièrement aux cultures de salades, qu’il désherbe mécaniquement et de manière autonome, détaille Naïo Technologies. La société promet d'ailleurs un "guidage automatique du porte-outil" : les socs passent donc au plus près des plans sans les abîmer, ajoute la société.

Il se promène à environ 3-4 km/h. Le robot enjambeur de légumes fait 2,50 mètres de longueur et dispose d'une largeur réglable pour pouvoir être utilisé sur différentes type de planche. Il pèse environ 600 kg, poids variable en fonction des outils (pour l'instant : socs de binages inter rang, herse étrille et bineuse à ressort) et de la configuration de la batterie.

Quels sont les avantages par rapport au "tracteur classique" ? Plus léger, il évite le tassement des sols même s'il passe régulièrement. Doté d'une propulsion électrique, il consomme moins d'énergie qu'un tracteur, précise aussi Naïo Technologies.

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Léna Corot : lena.corot@usinenouvelle.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus