Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

[L'industrie c'est fou] Des pleurotes de la Creuse pour réduire les pesticides

Simon Chodorge , , ,

Publié le

Et si les pleurotes servaient à la chimie verte pour protéger les cultures ? C'est l'idée présentée le 11 février au ministre de la Transition écologique et solidaire, en visite dans la Creuse. Le laboratoire Covertis et la champignonnière ChampiCreuse ont ainsi noué un partenariat pour développer une solution homologuée d'ici 2021 et réduire l'usage des pesticides traditionnels.

[L'industrie c'est fou] Des pleurotes de la Creuse pour réduire les pesticides
Et si les pleurotes servaient à la chimie verte pour protéger les cultures ?
© ChampiCreuse

Lundi 11 février, François de Rugy était en déplacement dans la Creuse pour visiter plusieurs fermes. Le ministre de la Transition écologique et solidaire a découvert un partenariat étonnant entre une champignonnière et un laboratoire de chimie. Les deux sociétés travaillent en effet sur des produits à base de pleurotes pour remplacer une partie des pesticides utilisés dans l’agriculture.

Ça ne va pas remplacer le glyphosate” mais…

Spécialiste de la chimie verte, Covertis est une entreprise innovante basé à Limoges (Haute-Vienne) sur le site d’Ester Technopole. En explorant la composition chimique du champignon, le laboratoire a découvert des molécules en mesure de préserver les plantes.

En plus de servir aux omelettes, la pleurote pourrait ainsi protéger les céréales, les vergers et les vignes contre d’autres champignons parasites, le gel, la sécheresse et même certaines maladies. Des solutions qui permettraient de réduire l’usage de certains produits phytosanitaires. “Ça ne va pas remplacer le glyphosate car ce n'est pas un herbicide mais un remplaçant aux pesticides”, nuance néanmoins auprès de France Bleu Creuse et Limousin Charlotte Moine, présidente de Covertis.

ChampiCreuse, 2ème producteur français de pleurotes

Les champignons utilisés par Covertis sont fournis par ChampiCreuse, deuxième producteur français de pleurotes avec 200 tonnes produites par an. Elle dispose de trois sites de production, tous situés en Creuse : deux sous serres à Saint Marc-à-Loubaud et Saint Yriex-La-Montagne ainsi qu’un troisième dans un ancien tunnel ferroviaire de la SNCF près de La Courtine.

(Une champignonnière de ChampiCreuse installée dans un tunnel désaffecté de la SNCF. Crédit : ChampiCreuse)

Avec ce partenariat, ChampiCreuse devrait embaucher vingt personnes de plus et multiplier ses volumes par 10 pour arriver à 15 000 tonnes annuelles de pleurotes d’ici 2021. D’ici là, Covertis espère aussi faire homologuer un remède.

"L'industrie c'est fou" : n'hésitez pas à envoyer vos suggestions à Simon Chodorge : simon.chodorge@infopro-digital.com

CLIQUEZ ICI POUR DÉCOUVRIR TOUS LES CONTENUS DE L'INDUSTRIE C'EST FOU

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle