[L'industrie c'est fou] Des décharges gratte-ciels capables de transformer le méthane en énergie

Grand gagnant du concours annuel consacré aux gratte-ciels du magazine américain d'architecture eVolo, le "Methanescraper" de Marko Dragicevic se présente comme une superstructure dédiée au traitement des déchets. Avec son système de capsules, l'installation promet de transformer proprement l'organique en énergie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] Des décharges gratte-ciels capables de transformer le méthane en énergie
Le Methanescraper serait composé de plusieurs tours dotées de capsules

Le magazine américain d’architecture eVolo a dévoilé les résultats de son concours annuel consacré aux gratte-ciels. Le classement a été très marqué par la problématique environnementale, du recyclage et de la durabilité. Dans le podium, on retrouve des thématiques comme le filtrage de l’air, la préservation des espèces menacées ou encore le recyclage des déchets.

C’est sur ce dernier thème qu’est dédié le projet ayant obtenu le grand prix du concours. Imaginé par le designer serbe Marko Dragicevic, le "Methanescraper" se présente comme un genre de décharge verticale répondant à la fois au besoin croissant de retraitement des déchets et au manque de ressources et d’espaces. Ces deux enjeux étant liés à l’urbanisation de masse et à une potentielle future surpopulation.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Située sur la rive gauche du Danube, en périphérie de Belgrade, l’installation serait composée de plusieurs tours. Chacune serait composée d’une structure en béton, sur laquelle sont attachées plusieurs capsules connectées à un grand réservoir.

Dans un premier temps, les déchets sont triés par type (verre, plastique, matière organique, papier, bois et métal), avant d’être envoyés dans des zones de décharges temporaires. Les matières recyclables sont acheminées vers des espaces dédiés à leur recyclage, tandis que l’organique, le bois et le papier sont placés dans les capsules.

En pourrissant, les déchets vont libérer du méthane, qui sera envoyé vers le réservoir, afin de servir par la suite à créer de l’énergie, notamment de l’électricité. Les capsules sont alors nettoyées, remplies à nouveau, et ainsi de suite…

En proposant ce type de traitement des déchets, le projet souhaite "considérablement réduire" l’espace nécessaire pour stocker les déchets et l’impact négatif pour le sol et l’air, puisque que les gaz nocifs restent confinés. De quoi grandement diminuer l’impact sur l’environnement, tout en produisant facilement de l’énergie. Le futur des décharges sera peut-être vertical…

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS