[L'industrie c'est fou] Des baskets conçues à 90 % avec des déchets

La start-up autrichienne Effekt Footwear a récemment révélé Alchemy-X, une paire de baskets élaborées presque entièrement avec du plastique océanique et des chutes de l'industrie du textile. A travers sa première campagne de financement participatif, l'entreprise espère recycler plus d'une tonne de déchets en un an.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

[L'industrie c'est fou] Des baskets conçues à 90 % avec des déchets
Les baskets Alchemy-X sont produites à partir de plastique océanique et de chutes de l'industrie du textile.

Afin de réduire l'empreinte carbone, quoi de plus symbolique que des chaussures écologiques ? Tel semble être le raisonnement d'Effekt Footwear, une start-up autrichienne qui a récemment dévoilé son premier produit : une paire de baskets conçues à 90 % avec des déchets. Nommée Alchemy-X, elle est le fruit de 18 mois de développement. « Comme les premiers chimistes qui obtenaient de l'or à partir de métal, Effekt Footwear transforme en baskets de haute qualité les restes d'une société habituée à tout jeter », expliquent les responsables sur leur site.

24 milliards de paires annuelles

Pour parvenir à produire ces chaussures, l'entreprise utilise notamment du plastique récolté en mer Méditerranée et traité avec des colorants biologiques, des chutes de coton et de caoutchouc issues de l'industrie textile, de la viscose et du latex naturel. Les baskets sont assemblées à la main dans une usine au Portugal, alimentée par de l'énergie renouvelable. L'objectif de la start-up est de réussir à recycler au moins une tonne de déchets en un an, alors que les premières livraisons sont attendues pour le mois de décembre. En attendant, Effekt Footwear invite ses futurs clients à lui envoyer leurs baskets usagées, en l'échange d'un bon d'achat.

Les initiatives de ce type sont les bienvenues dans le monde de la chaussure, qui peine à prendre le pas de la transition écologique. En effet, 24 milliards de paires sont encore produites chaque année, et les seules baskets seraient responsables de 1,4 % des émissions de gaz à effet de serre de la planète, contre 2,5 % pour le transport aérien. Heureusement, Effekt Footwear est loin d'être la seule entreprise à travailler d'arrache-pied pour faire bouger les lignes. Adidas par exemple, qui vise la neutralité carbone à l'horizon 2050, a récemment collaboré avec la marque Allbirds pour développer des baskets plus vertes, dotées d'une semelle produite à partir de canne à sucre.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS